mardi 6 juin 2023
Home | ACTUALITES | ASSASSINAT DU POLICIER GAEL BAKYONO: Les récits d’un fou comme version officielle

ASSASSINAT DU POLICIER GAEL BAKYONO: Les récits d’un fou comme version officielle

 

Voilà une histoire bien perplexe qui vient encore troubler la quiétude des ouagavillois. Un policier du nom de Gaël Bakyono a été assassiné. Il était agent de police en poste à l’Unité d’intervention polyvalente(UIP).  Les faits se sont déroulés dans la nuit du vendredi 4 au samedi 5 avril dernier sur le boulevard Charles de Gaulle.

Selon la version de la police, c’est en voulant se soulager au bord de la route que l’assistant de police Gaël Bakyono rencontrera la mort des mains ‘’d’un malade mental’’ qui l’aurait taxé de trouble-quiétude. Il le menace alors avec une machette. Se sentant en danger, le flic dégaine son arme et tire en l’air. Le malade mental, comme s’il n’avait pas entendu, ou du moins se disant imperméable aux plombs, continu d’avancer. C’est alors que le policier, voulant reculer a trébuché et a perdu son arme dont le malade s’est servi pour lui assener les coups qui lui couteront la vie.

La famille a demandé une autopsie du corps de l’agent pour voir plus clair dans l’histoire.

Des dires de certains de ses proches,  il est vraiment étonnant que l’agent  Gaël Bakyono, un policier surentrainé, appartenant à tout de même à l’UIP (un corps d’élite) puisse être assassiné  de la sorte  par un fou.

Aux dernières nouvelles, l’autopsie demandée par la famille aurait été accordée par le procureur. Elle a aussi déposé une plainte. La suite de l’affaire nous situera bien sur les faits.

Ismaël NABOLE

Check Also

Compte rendu du Conseil des ministres du 16 avril 2020

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le jeudi 16 avril 2020, en séance …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *