samedi 18 septembre 2021
Home | ACTUALITES | SocialBinvesting.com: des victimes dénoncent une arnaque à grande échelle; des autorités indexées

SocialBinvesting.com: des victimes dénoncent une arnaque à grande échelle; des autorités indexées

 

Plus de 500 personnes réunies en Collectif (le Collectif des traders de SocialBinvesting.com) ont déclaré avoir été victimes d’arnaque de la part d’une société spécialisée en trading, SociablBinvesting.com (SBI), détenue par le Groupe Breba Finance. Face aux journalistes, les membres du collectif, assistés par la confédération syndicale du Burkina (CSB), ont indiqué que des autorités soutiennent le patron de SBI, Michael Breba, dans sa logique de se soustraire en toute impunité dans l’affaire où plus de 4000 personnes sont escroquées (environ 3 milliards de F CFA concernés). Le Collectif et la CSB promettent de divulguer les noms desdites personnalités politiques et judiciaires dans les jours à venir !

Au cours du point de presse, tenue ce lundi 22 mai, la CSB a révélé que Michael Breba aurait « débourser plus de 60 millions de F CFA pour étouffer l’affaire ».

Nous vous proposons des extraits de la déclaration liminaire du Collectif :

 

Déclaration

Mesdames et messieurs, avant tout propos, je tiens à saluer la mobilisation du Collectif qui ne baisse pas, mais aussi et surtout, nos amis et frères de la Presse qui nous ont honorés de leur présence.

Mesdames et messieurs, si tout ce beau monde est réuni ce matin, c’est à cause d’un seul individu. En effet, Mickael Wendkuni Breba puisque c’est de lui qu’il s’agit, est le responsable de tous nos maux. Pour cause, il a arnaqué 4000 hommes et femmes de ce pays qui nous est cher à tous, mettant les uns et les autres dans des conditions de vies drastiques. Avant d’en venir aux détails, il est nécessaire de vous relater quelques faits.

Mesdames et messieurs,

Mickael Wendkuni Breba a fondé en 2015 le Groupe Breba Finances (GBF) dont il est le président directeur général. Une entreprise qui a été mise en place de façon régulière et légale dans un Etat souverain et de droit qu’est le Burkina Faso. Sis au Centre commerciale de Ouaga 2000, GBF a  mis au point une plateforme de trading : Social Binvesting. Laquelle plateforme dispose de 3 produits à savoir « Hebdo 10 », « Other trading » et « Instant trade ». Nous allons nous attarder sur le premier produit car ayant suscité le plus d’adhésions et de victimes. Pour cause, c’est le produit qui est censé présenter le moins de risques (0%), d’après le concepteur. Toutefois, ceux qui voudraient des informations sur les deux autres produits pourront les avoir lors de la deuxième phase de la conférence. « Hebdo 10 » consiste à investir un montant allant de 100 000 F à 2 500 000 F. GBF se sert de cet investissement pour trader. Pour qui connait le trading sait qu’il rapporte énormément de bénéfices. Ainsi, l’investisseur est en mesure d’effectuer un retrait de 10% de son capital d’investissement à partir de la 2e semaine de son investissement. Et ce, pendant 5 mois, soit avec un intérêt de 100%. Les retraits se faisant avec des institutions financières de renom et dignes de confiance telles que Coris bank international puis United bank of Africa (UBA), les investisseurs se sont vus rassurés.

Cependant, à partir d’avril 2016, les investisseurs rencontraient des difficultés pour le retrait de leur argent dues à une supposée maintenance du site aux fins de migrer vers une nouvelle plateforme plus professionnelle, le nombre d’ivestisseurs connaissant une hausse massive d’après Breba. Depuis lors, les demandes de retrait se voyaient régulièrement annulées. Après de multiples promesses en l’air de Breba, quelques membres de SBI se sont érigés en Collectif afin de mieux s’organiser pour une cause commune. De 43 membres au départ, le Collectif des traders de SBI est aujourd’hui fort de près de 550 membres et la liste ne fait que s’allonger. Le premier objectif poursuivi par ledit Collectif est de remettre chacun de ses membres dans ses droits jusqu’au dernier centime même de ses intérêts. Un dû qui s’élève à 3 618 000 000 . Le deuxième but du collectif est de sensibiliser les autres membres de SBI et d’interpeller vivement l’Etat  à prendre toutes ses responsabilités pour protéger les honnêtes citoyens burkinabé qui contribuent fortément à l’économie nationale en mettant fin à cette escroquerie dans leur droit également. Last but not least, nous voulons que cette affaire serve de leçon pour que plus jamais un Burkinabè ne vole son frère de cette manière.

Dans ce sens, nous avons entrepris de multiples actions qui ont d’abord consisté à rencontrer Mickael Wendkuni Breba à plusieurs reprises. Il a même signé un Procès-verbal dans lequel il s’engageait à payer aux membres du Collectif la première moitié de leurs dettes en mi-février 2017 et la seconde tranche en fin mars de la même année. Non content de violer sa parole, il organise son mariage dans la même période avec nos dettes. Et comme si cela ne suffisait pas, il met en place une nouvelle plateforme de trading qui lui a coûté 2 millions d’euros, selon ses propres dires.

N’arrivant plus à le joindre, encore moins à le rencontrer, nous ne savions plus à quel Saint nous vouer. Sachant qu ele Code pénal en vigueur au Burkina  Faso interdit toute forme d’escroquerie, d’abus de confiance, nous avons décidé de la saisine de la justice afin qu’elle applique la loi. En l’occurence, une  plainte a été déposée à la police nationale et à la gendarmerie, mais ces différentes tentatives sont restées lettres mortes en un mot pas de résultat. Comment comprendre qu’un individu comme Breba ne puisse pas être interpellé pour escroquerie de 4000 Burkinabé ? 

Nous avons appris un soit disant gel des avoirs par un juge d’instruction sis au tribunal de grande instance e Ouagadougou. A la suite une influente dame du TGI  nous a assuré qu’elle allait réquerir et jusqu’au moment où nous tenons cette conférence de presse, Nada. Rien. QUi protège Breba et pour quel interêt? Est-il au dessus des lois de la République? Est-il la partie visible de l’iceberg de ce vaste réseau d’escrocs tapis dans l’ombre? Breba, un escroc à col blanc qui nargue les honnêtes citoyensburkinabé sans que l’Etat ne bronche. A moins qu’il y ait d’autres raisons que nous ignorons. (…)

Mesdames et Messieurs,

Toutefois, soucieux de la paix et de la cohésion sociale, nous avons presque épuisé les moyens de recours à notre disposition dans le cadre de la légalité. Ainsi, à travers cette conférence de presse :

  • Nous demandons à l’Etat de prendre des mesures pour le  traitement diligent de ce dossier afin que les uns soient remis dans leurs droits et les autres punis à la hauteur de leur forfait
  • Nous prenons à témoin l’Opinion publique quant à ce qui adviendrait éventuellement par la suite
  • Nous invitons nos membres à se tenir prêts pour tout mot d’ordre du Collectif
  • Nous informons également les traders de SBI désireux de rejoindre le Collectif que la porte leur est grandement ouverte

Notre détermination, notre force !

Ouagadougou le lundi 22 avril 2017

Le Collectif des traders de SBI

 

Check Also

Compte rendu du Conseil des ministres du 16 avril 2020

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le jeudi 16 avril 2020, en séance …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *