samedi 20 octobre 2018
Home | ACTUALITES | L’ODJ appellera à boycotter le référendum s’il venait à être organisé
grand meeting de l'ODJ

L’ODJ appellera à boycotter le référendum s’il venait à être organisé

 

L’organisation démocratique de la jeunesse (ODJ) a tenu son premier grand meeting national le samedi 14 juin 2014 à la Maison du Peuple de Ouagadougou. Il s’est agi de recadrer les objectifs de la lutte et de marquer la position de l’organisation face au débat politique, social et économique qui se mène actuellement au Burkina.

Ce samedi 14 juin 2014, les militants et sympathisants de l’Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ) se sont donné rendez-vous dans l’enceinte de la cour de la Maison du peuple de Ouagadougou.

Le leitmotiv de ce grand meeting a été le changement. Mais pour l’ODJ, « le changement ne consiste pas à un remplacement des bourgeois rassasiés par des bourgeois affamés, c’est-à-dire un replâtrage du système capitaliste néocolonial par la voie électoraliste et putschiste ».

La problématique de l’accès à la santé, à l’eau potable et à l’électricité ont été dénoncés (Ph. 226infos)

En prônant la révolution, aucun parti politique n’a été épargné : « le CDP, l’ADF/RDA, le CFOP et le MPP sont tous d’accord pour recourir à la France et servir ses intérêts, tous ont participé à la gestion du pouvoir avec Blaise Compaoré (…) Le changement pour l’ODJ, c’est la rupture avec le système de domination».

Sur l’actualité politique burkinabè par contre, l’organisation a emboité la même trompette que l’opposition réunie au sein du CFOP. En l’absence du président du bureau exécutif, c’est le trésorier général, Ouiry Sanou qui a pris la parole pour le message : « Nous refusons la modification de l’article 37 de la Constitution (…) Nous refusons la mise en place du Senat (…) et nous dénonçons l’organisation du référendum ». En cas d’organisation d’un référendum, l’ODJ appellera les jeunes à « boycotter massivement ce référendum ».

Le changement pour l’ODJ, c’est la rupture avec le système de domination (Ph. 226infos)

Les différents messages et slogans pendant le meeting ne caressaient guère le pouvoir dans le sens des poils. L’ODJ a prévenu « les criminels et les voleurs de la République » qu’ils seront rattrapés par l’histoire. Les conditions de vie et d’étude des étudiants, la destruction du tissu industriel, la problématique de l’accès à la santé, à l’eau potable et à l’électricité ont été dénoncés.

Ce premier grand meeting national a connu la participation des différentes sections de l’organisation démocratique de la jeunesse (ODJ) du Burkina. De nombreux artistes ont aussi apporté une touche musicale pour la bonne marche du meeting.

Ismaël NABOLE

Check Also

Procès du putsch : Le Général Diendiéré a dit avoir le « soutien de la hiérarchie militaire », selon Léonce Koné

Poursuivi pour complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat, complicité de coups et blessures, Léonce …

Un Commentaire

  1. J’appelle les acteur de l’ODJ a faire des choses qui nous font avancer. Boicoté le référundum veut cire quoi exactement ? Pour moi, il faut bloquer son organisation ou bien aller voter « non » le cas écheant. Mais Boicoter pour moi, c’est de laisser faire et de leur permettre d’avoir un grand pourcentage de Oui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *