samedi 20 octobre 2018
Home | ACTUALITES | Attaques terroristes à Ouaga: La liste des 22 défunts identifiés

Attaques terroristes à Ouaga: La liste des 22 défunts identifiés

(Article mis à jour le lundi 18 janvier 2016)

Le Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Ouagadougou Maïza Sérémé a révélé le 17 janvier 2016 la liste de 22 défunts sur les 29 suite aux attaques terroristes  attaques terroristes du 15 janvier 2016. Sur les sept victimes non identifiées, trois sont de peau blanche et quatre de peau noire. Voici la liste des 22 identifiés.

-Canada : 4 – Chamberland Gladys – Bernier Suzanne – Chabot Louis – Carrier Yves

-Burkina : 7 – Guelbeogo Nobila Paul – Lankoandé Jacqueline – Kinda Jean-Pascal – Kéré Ahmed – Kinané Simplice Armel – Pafadnam Idrissa – Ouédraogo Mahamadi

-Ukraine : 2 – Santonéma Micha – Vankobska Yana

-France : 2 – Cazier Arnaud – Touati Eddie Reda Patrick

-Suisse : 2 – Rey Jean Noël – Lamon Georges

-USA : 1 – Michael James

-Hollande : 1 – Houeweling A.M.

-Libye : 1 – Abdourahman Moustapha Mohamed

– Portugal : 1 – De Oliveira Basto Antonio Miguel

-Une Franco-ukrainienne – Santonema/Vankobska Victoria

 Dimanche 17 janvier 

Ce dimanche 17 janvier, le Procureur du Faso a dressé le bilan des victimes des attaques terroristes du vendredi 15 janvier à Ouagadougou, précisement à Splendid Hôtel, Capuccino, Yibi Hôtel. Ainsi, on dénombre jusqu’à ce jour 29 victimes dont 7 Burkinabè, 4 Canadiens, 2 Ukrainiens, 2 Français, 2 Suisses, 1 Américain, 1 Francon-ukrainien, 1 Néerlandais, 1 Libyen, 1 Portugais. 7 personnes ne sont toujours pas non identifiées. Les enquêtes, selon des sources sécuritaires, se poursuivent. Un deuil national de trois jours a été décrété par les autorités, à compter du dimanche 17 janvier.

Cours des événements dans la journée du samedi 16 janvier (article mis à jour à 15h 18mn)

L’action des forces de défense et de sécurité appuyée par les forces spéciales françaises et américaine a duré une bonne partie de la matinée. Aux environs de 9 heures, l’hôtel Splendid est libéré. Le Président du Faso, Roch Kaboré, effectue une visite sur le site des attaques « odieuses ».

Sous le coup de 10 heures 15 minutes, un jeune homme est blessé par un tir d’assaillant. Un tir venu de la cave Taxi-brousse. Les unités de sécurité quadrillent la zone et « neutralisent » trois assaillants. En ce moment un Conseil des ministres extraordinaire est tenu au palais de Kosyam.

attentat

A l’issue du Conseil, le premier ministre Paul Kaba Thieba décline le bilan provisoire des attaques. « 156 otages libérés, 26 personnes tuées, 56 blessés et 156 otages libérés ». Selon des sources securitaires, quatre assaillants sont tués. Egalement dans la journée, il nous est parvenu qu’un couple australien a été enlevé dans le Nord, à Djibo, aux environs de 2 heures du matin.

Matinée du 16 janvier

L’assaut lancé depuis hier tard dans la soirée se poursuit. Les premiers bilans tombent. Selon les forces de sécurité, trois assaillants sont tués. 126 otages sont libérés parmi lesquels 33 blessés. Des sources hospitalières indiquent la mort d’une vingtaine d’otages.

Hier samedi 15 janvier 2016

Aux environs de 00 heure

Les forces de défense et de sécurité appuyées par les forces françaises et américaines lancent l’assaut sur les lieux tenus en otage par les assaillants. quelques otages sont libérés y compris le ministre en charge de la Fonction publique, Clément Sawadogo.

22 heures

Aux environs de 19 heures 30 minutes du vendredi 15 janvier 2016, des détonations et des tirs ont été entendus dans la capitale burkinabè Ouagadougou. C’est précisément Splendid hôtel et d’autres restaurants situés sur l’avenue NKwame N’Krumah que les assaillants ont visé. Selon des témoins, il s’agirait des terroristes. L’unité d’intervention spéciale de la gendarmerie fortement mobilisée et lourdement armée a quadrillé le périmètre où ont eu lieu les attaques. Le nombre d’otages détenus et d’éventuels victimes n’est pas encore connu. Quelques heures après les attaques,  le groupe islamiste Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) les a revendiquées. Des revendications qui doivent être authentifiées.

La Rédaction

Check Also

Procès du putsch : Le Général Diendiéré a dit avoir le « soutien de la hiérarchie militaire », selon Léonce Koné

Poursuivi pour complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat, complicité de coups et blessures, Léonce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *