lundi 28 mai 2018
Home | ACTUALITES | Pénurie de Gaz: quand la SODIGAZ accuse le ministère de l’Energie

Pénurie de Gaz: quand la SODIGAZ accuse le ministère de l’Energie

Depuis quelques semaines, les populations burkinabè font face à une pénurie de gaz. Cela est dû à la période de froidure (décembre-janvier) de chaque année. Qui est à l’origine de la souffrance des Burkinabè ? Selon, les premiers responsables de la Sodigaz APC, le ministère de l’Energie serait à l’origine du blocage de certains de ses efforts pour approvisionner suffisamment les populations en gaz. En tout cas, ils ont conduit les hommes de médias dans leur centre d’emplisseur de Nabitenga, hier 8 janvier 2016, pour montrer à l’opinion publique les investissements faits par la Société.

Aperçu des installations d'emplissage de bouteilles faites par SODIGAZ
Aperçu des installations d’emplissage de bouteilles faites par SODIGAZ depuis juillet 2015

Un mini-centre emplisseur pouvant emplir environ 50 tonnes de gaz par jour. Voilà l’investissement fait par la SODIGAZ à Nabitenga à une dizaine de kilomètres de Ouagadougou. Et pourtant, ce centre n’est toujours pas fonctionnel bien qu’étant bâti depuis juillet 2015. Pendant ce temps, les populations de Ouagadougou et des autres villes du Burkina souffrent d’une insuffisance criarde de Gaz depuis fin novembre 2015 jusqu’à nos jours. Foi de la Société, le gouvernement de la Transition a pris un décret en Conseil des ministres autorisant les sociétés privées à pouvoir disposer de centre emplisseur.

Le ministère de l’Energie accusé

Mais, à en croire les premiers responsables de SODIGAZ, le ministère en charge de l’Energie bloque le démarrage des activités du Centre. « De mars jusqu’à maintenant, nous avons eu l’avis favorable du ministère du Commerce, nous avons eu l’accord de principe du ministère de l’Environnement. Mais nous sommes toujours en attente de l’accord et de l’avis du ministère des mines et de l’Energie. C’est à ce niveau que nous pouvons dire qu’il y a une situation de blocage », déplore Fabrice Naré, responsable à la Communication de SODIGAZ APC. Selon ce dernier, le monopole d’Etat constituerait le principal point de blocage.

Les responsables de SODIGAZ au Centre de
Les responsables de SODIGAZ 

« Malheureusement, je pense qu’il est plus question de monopole d’Etat sur certains pans de l’activité du gaz. Ce qui a été souvent donné comme argument, c’est la question du stockage. Nous avons dit que cette unité ne fait pas du stockage », précise Fabrice Naré. Il a souhaité que les nouvelles autorités se penchent sur la question afin que les souffrances des populations puissent être soulagées. Le Centre emplisseur est composé d’un système d’emplissage des bouteilles de toutes catégories, de mesures de prévention et de protection contre les risques d’incendie, une sécurité des installations électriques… Des centaines de millions de F CFA ont été mobilisées pour la réalisation des infrastructures, a confié le responsable à la Communication de la Société.

Par Lassané Sawadogo

Lire aussi

Relations diplomatiques entre le Burkina Faso et la Chine Taïwan : Une rupture de raison, selon le MPP

24 ans après la reprise des relations diplomatiques avec la Chine Taïwan, le Burkina a …

Un Commentaire

  1. Le problème c’est que le burkinabé n’arrive jamais dans un puits pour puiser son eau. Si tu l’envoies te chercher de l’eau, il va dans la mare à côté pour s’approvisionner avec de l’eau saumâtre. Il est nécessaire pour vous de certifier votre unité industrielle sur le plan de la sécurité. Vous savez que vous pouvez mettre toute la ville de Ouagadougou en feu avec votre bricole? Donc attention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *