lundi 28 mai 2018
Home | ACTUALITES | Roch Marc Christian Kaboré investi Président du Faso

Roch Marc Christian Kaboré investi Président du Faso

Roch Marc Christian Kaboré a été investi président du Burkina Faso ce mardi 29 décembre 2015, au palais des sports sis au quartier Ouaga 2000. Il aura en charge la conduite de la destinée du Pays des hommes intègres pour les cinq années à venir.

Les parenthèses de la Transition se ferment. Et une ère nouvelle s’ouvre pour la patrie des hommes intègres. Retour sur la cérémonie d’investiture du nouveau Président. Il est 12H 30 mn, lorsque les chefs d’Etats invités effectuent leur entrée au palais des sports. Ils sont accueillis par des applaudissements. Ensuite, le président Michel Kafando est annoncé et c’est l’ébullition totale dans la salle. Il est très chaleureusement ovationné par le public. Evidemment, une façon de dire merci à M’Ba Michel pour les 13 mois passés à la tête de la Transition. A sa suite, son successeur : Roch Marc Christian Kaboré, en veste noire.  A l’instar de son prédécesseur c’est sous des hourras, des « prési » « prési » que le nouveau président du Faso est accueilli.

Le sortant est invité à prendre la parole. C’est sous un tonnerre d’applaudissements que le désormais ancien président du Faso va livrer son message. Un message centré sur des remerciements à la Nation, et aux partenaires et pays amis ayant apporté leur soutien pour la réussite de la Transition. Il loue également la liberté retrouvée et l’avènement de l’alternance au Burkina. « Pour la première fois, un président civil va remettre le pouvoir à un président civil. Ceci a été possible grâce à la détermination de notre peuple et en particulier sa jeunesse », dit-il sous les cris du public.

« Je jure devant le peuple burkinabè et sur mon honneur… »

Il est 13h. « Monsieur Roch Marc Christian Kaboré, veuillez prendre place », déclare Kassoum Kambou, Président du Conseil constitutionnel. Puis, place à la lecture de l’ordonnance portant fixation de la date de l’audience solennelle de prestation de serment du Président du Faso, et celle portant proclamation des résultats définitifs de l’élection présidentielle.

roch et kassoum

Kassoum Kambou énonce le serment à prononcer. Il appelle Roch Marc Christian Kaboré « à la barre ». Roch Marc Christian Kaboré se lève, va à la barre, le bras droit levé vers le Conseil constitutionnel : « Je jure devant le peuple burkinabè et sur mon honneur de préserver, de respecter, de faire respecter et de défendre la Constitution et les lois de tout mettre en œuvre pour garantir la justice à tous les habitants du Burkina Faso ». C’est donc fait, le serment est prêté et Kassoum Kambou de dire : « Monsieur Roch Marc Christian Kaboré, le Conseil constitutionnel vous donne acte de votre serment, vous déclare installé dans vos fonctions de Président du Faso et vous renvoie à l’exercice de vos fonctions ».

« Ayez toujours à l’esprit les intérêts du peuple burkinabè »

En outre, il demande au nouveau Président du Faso de déposer la liste de ses biens. Roch Marc Christian Kaboré s’avance et remet l’enveloppe contenant la liste de ses biens au Président du Conseil constitutionnel qui en prend acte et promet de la publier au journal officiel. Il invite le Président du Burkina Faso à rejoindre son siège.

Roch Marc Christian Kaboré recevant les félictations de l'ancien président ghanéen, Rawlings
Roch Marc Christian Kaboré recevant les félicitations de l’ancien président ghanéen, Rawlings

Et Kassoum Kambou livre son discours. Un discours dans lequel le Président des Sages rend d’abord hommage à la Transition avant d’inviter le nouveau président à œuvrer pour la satisfaction des besoins de tous les burkinabè. « Ayez toujours à l’esprit les intérêts du peuple burkinabè qui vient de vous porter aux plus hautes fonctions auxquelles un Burkinabè puisse accéder », recommande Kassoum Kambou.

roch et cardinal

« Nous vous reconnaissons grand maître des Ordres burkinabè »

La suite de la cérémonie est la remise du collier du grand maître des Ordres burkinabè au président investi.  On annonce la garde rouge (celle qui se tient sur le perron de Kosyam). Tout se lève pour le passage du drapeau national. Le grand chancelier André Roch Compaoré est invité. « Nous vous reconnaissons grand maître des Ordres burkinabè », dit-il à Roch Marc Christian Kaboré suivi d’acclamations nourries de l’assistance. Et Roch Marc Christian Kaboré  est investi Président du Burkina Faso, patrie des hommes intèges, pour les cinq années à venir.

Roch et IBK

Enfin, il livre son premier discours avant de recevoir par la suite  les différentes félicitations.

Par Lassané Sawadogo

Crédit photo: Ibrahim Dianda

Lire aussi

Relations diplomatiques entre le Burkina Faso et la Chine Taïwan : Une rupture de raison, selon le MPP

24 ans après la reprise des relations diplomatiques avec la Chine Taïwan, le Burkina a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *