mercredi 1 avril 2020
Home | ACTUALITES | Assemblée générale des agents du public – IUTS: « Il y a de l’argent dans le pays », Grégoire Traoré

Assemblée générale des agents du public – IUTS: « Il y a de l’argent dans le pays », Grégoire Traoré

Réunis en Assemblée générale ce mercredi 26 février 2020 à la Bourse du travail de Ouagadougou, les travailleurs burkinabè ont rejeté la décision du gouvernement burkinabè d’étendre l’impôt unique sur le traitement des salaires (IUTS) sur leurs prime et indemnité. Les travailleurs ont annoncé une série de mesures prises dans le but d’obtenir la suppression de l’IUTS sur les primes et indemnités des agents du privé, du public et du parapublic, mais aussi la satisfaction des quatre autres points inscrits dans leur plateforme revendicative.

Au cours de cette Assemblée générale, Nongo Grégoire Traore, Secrétaire général du SNAID a prit le micro pour expliquer à ses camarades « qu’au-delà de l’IUTS, il y a de l’argent dans le pays. »

«  Prenez par exemple l’impôt foncier, les bâtiments. Es-ce que le nombre de bâtiments c’est à comparer au nombre de fonctionnaire ? Et pourquoi la contribution des bâtiments est inférieur à l’IUTS. On devrait avoir le contraire. C’est parce que les mêmes dignitaires là, ils ont des bâtiments en l’occasion, ils ont des célibatoriums au hasard et ils ne paient pas les impôts. Au niveau de l’État, si vous prenez les coûts de l’occasion ça fait 5 milliards comme prix de l’occasion. Et si vous regardez les propriétaires là, ce sont les hauts dignitaires de ce pays. En temps opportun on va demander de publier leurs noms.

Si vous prenez le secteur informel, à Ouagadougou aucun agent des impôts ne peut rentrer dans les marchés et yaars pour collecter l’argent. Hors le secteur informel représente 80% des contributeurs de l’État en nombre. Mais le secteur informel ne contribue que de 2 milliards l’année.

Quand on prend les importateurs, c’est eux encore les prête-noms. Importation des hydrocarbures, ce sont eux encore les propriétaires, donc conséquence, les douaniers ne peuvent pas faire correctement le travail. Au niveau des importations, rien que sur les motos, on estime la fraude à 20 milliards par an.

Quand vous prenez le secteur des mines, nous avons presque 14 mines en exploitation. Vous avez suivi le rapport qu’eux-mêmes ont produit à l’Assemblée. Ce sont plus de 600 milliards de perte pour les mines et le foncier. Jusqu’à présent on a pas encore faire le point.

Au niveau des restes à recouvrer, c’est-à-dire ceux qui doivent de l’argent à l’État, environ 600 milliards. Et sur les 600 milliards, 500 milliards est du par les grandes entreprises et les grandes entreprises sont au nombre de 700. Derrière ces grandes entreprises ce sont encore ces dignitaires.

Quand vous prenez les chèques impayés, des gens qui ont émis des chèques sans provision. Plus de 40 milliards, mais vous pensez que c’est vous et moi qui peuvent émettre des chèques impayés ? »

Les primes et indemnités agents du public sont frappées par l’IUTS depuis ce mois de février 2020. La décision prise par le premier ministre Christophe Dabiré lors d’une rencontre entre les responsables du MPP et ses militants en septembre dernier reste la couleuvre que les travailleurs ne peuvent pas avaler. Plusieurs actions sont déjà en cours pour faire reculer le gouvernement sur la question.

226infos.net

Check Also

Santé : Le Burkina Faso face à ses premiers cas de coronavirus

Le Burkina Faso fait face à ses premiers cas de coronavirus. Un couple burkinabè qui …