dimanche 8 décembre 2019
Home | ACTUALITES | EXPULSION DE NATHALIE Yam de la Côte d’Ivoire: Le Comité international du Mémorial Thomas Sankara condamne une « expulsion brutale »

EXPULSION DE NATHALIE Yam de la Côte d’Ivoire: Le Comité international du Mémorial Thomas Sankara condamne une « expulsion brutale »

 

Le Comité international du Mémorial Thomas (CIM-TS) a appris avec une grande indignation l’expulsion dans des conditions difficiles de la Camarade Nathalie YAMB du territoire de la République de Côte d’Ivoire ce lundi 02 décembre 2019 en direction de la Suisse.
Le Comité condamne fermement cette expulsion brutale au motif de ses prises de positions et de ses opinions politiques en Côte d’Ivoire et en faveur d’une Afrique plus libre. Dans une Afrique qui veut marcher vers son unité, il est un devoir pour chaque africain de se prononcer et de s’exprimer sur tout ce qui affecte un pays africain. Il ne pourrait avoir un panafricanisme agissant sans ce de devoir et surtout cette conscience.
Le Comité exprime son soutien entier et sa solidarité indéfectible à la camarade Nathalie YAMB qui d’ailleurs un membre de son organe exécutif.

Nathalie YAMB a su toujours porter dans ses combats les idéaux du Président Thomas SANKARA: idéaux de libération de l’Afrique de ses chaines (politiques, économiques, et culturelles) mais aussi idéaux de justice pour tous les citoyens .
Par ses prises de positions claires et son engagement sans ambigüité en faveur d’une nouvelle Afrique affranchie Nathalie YAMB est aujourd’hui une des voix montantes, représentantes des aspirations de la majorité de la jeunesse africaine. Nathalie est aussi une voix qui s’est résolument inscrite dans la dynamique du combat anti-impérialiste, de vérité révolutionnaire et de solidarité avec tous les peuples dont les porte-voix sont la cible des prédateurs de la libération et du développement.
Le Comité International du Mémorial Thomas lance un appel aux autorités ivoiriennes pour écouter la voix de la raison et ne pas ramer à contre-courant de l’Histoire en reconsidérant leur décision.

Fait à Ouagadougou le 03 décembre 2019

Pour CIM-TS
Le col Ma Bernard SANOU

Check Also

Sommet de Barkhane à Pau:  » le président Emmanuel Macron lance un avertissement » (Ablasse Ouedraogo) 

Le président français Emmanuel MACRON a déclaré le 4 décembre 2019 à Watford en Angleterre, …