lundi 14 octobre 2019
Home | ACTUALITES | Candidature de Dr Lassina Zerbo à la tête de l’AIEA : Une vision pragmatique basée sur un programme ambitieux

Candidature de Dr Lassina Zerbo à la tête de l’AIEA : Une vision pragmatique basée sur un programme ambitieux

Les quatre candidats à la direction générale de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) ont été entendus, le mercredi 2 octobre 2019 à Vienne, par le Conseil des Gouverneurs, élargi aux représentants des Etats membres de l’Agence. Un grand oral auquel s’est soumis tour à tour M. Rafael Mariano Grossi, candidat de l’Argentine, M. Lassina Zerbo, candidat du Burkina Faso, M. Cornel Feruta, candidat de la Roumanie et Mme Marta Ziakova, candidate de la Slovaquie. L’heureux élu devra recueillir la majorité des deux tiers du Conseil des gouverneurs de l’AIEA, composé de 35 membres. Le successeur de Yukiya Amano dont la nomination sera, en outre, soumise à l’approbation de la Conférence générale de l’AIEA devra être connu d’ici à la fin de ce mois et devra prendre fonction au plus tard le 1er janvier 2020.

Dans le cadre de sa campagne, Dr Lassina Zerbo a édité une brochure présentant sa vision et son programme pour une Agence au service de la communauté internationale. Une vision qui s’articule autour de quatre grands axes : A comme Anticipation, I comme Impartialité et objectivité, E comme Excellence à travers professionnalisme et innovation, A comme Agilité et engagement.

Dr Lassina Zerbo a indiqué que l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) est confrontée à des défis spécifiques qu’on peut résumer en trois points. Le premier concerne la problématique de l’équilibre nécessaire à trouver entre l’utilisation de la technologie nucléaire pour le développement économique et l’amélioration du bien-être humain tout en maintenant le renforcement des applications de garanties de non-prolifération, de normes de sûreté nucléaire et de lignes directrices en matière de sûreté nucléaire.

Le deuxième challenge est relatif aux voies et moyens adéquats pour faire progresser les normes mondiales établies de non-prolifération et de désarmement nucléaires. Enfin, le troisième défi concerne les réponses pertinentes à apporter aux demandes croissantes des États membres de l’AIEA pour des services de qualité et des besoins, en particulier une assistance technique satisfaisante.

L’actuel Secrétaire Exécutif de l’Organisation du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (OTICE) fonde sa vision de l’Agence sur une approche inclusive à travers, entre autres, l’impartialité, l’anticipation, le professionnalisme et l’innovation. 
Son programme est bâti sur son expérience et sa foi inébranlable en la possibilité d’édifier une synergie d’action des Etats membres de l’AIEA en vue de mettre la science au service de la paix, du développement et d’un mieux-vivre ensemble de l’espèce humaine.

Dans des responsabilités antérieures, le candidat du Burkina Faso a travaillé dans le secteur privé durant une dizaine d’années au cours desquelles, il a renforcé ses capacités à optimiser les ressources, à accroître la responsabilisation et à assurer une gestion axée sur les résultats. C’est ainsi par exemple qu’en sa qualité de géophysicien principal, il a conduit des recherches et des projets de grande valeur à travers l’Afrique, l’Asie et l’Australie dans les domaines de l’exploration géophysique et de l’extraction de l’uranium.

Dr Lassina Zerbo compte capitaliser sa robuste expérience du monde international et multilatéral ainsi que les remarquables réalisations qu’il a accomplies à la tête de l’OTICE au service de l’AIEA.

Il s’agira pour lui, s’il est porté à la tête de l’AIEA, d’œuvrer à la mise en œuvre d’une feuille de route pour un atome plus inclusif pour la paix et le développement, d’un partenariat durable et inébranlable entre l’Agence internationale de l’énergie atomique, les États membres, la communauté scientifique et l’industrie. Il s’agira également de persévérer dans la poursuite des objectifs de la Stratégie à moyen terme (SMT) de l’AIEA et d’adopter une vision à long terme pour l’Agence.

Enfin, Dr Zerbo entend s’appuyer sur certains principes pour renforcer l’AIEA en tant qu’organisation scientifique et technologique et en tant qu’autorité mondiale de promotion de l’atome pour la paix et le développement. Des principes qui sont en réalité des valeurs cardinales et qui convergent avec sa vision. Elles sont d’abord : impartialité et objectivité dans l’évaluation et la priorisation des initiatives et la fourniture d’informations et de services de qualité.

Ensuite, anticipation des risques et des opportunités dans le paysage nucléaire actuel et émergent. Celle-ci conjuguée à l’excellence, au professionnalisme et à l’innovation dans l’application de l’expertise scientifique et technique et de l’engagement à la gestion des connaissances. Et enfin, l’agilité et l’engagement pour promouvoir la coopération avec les États membres et pour établir des partenariats et des synergies proactifs.

C’est en somme une vision et un programme pragmatiques visant à consolider les acquis et à asseoir une feuille de route novatrice afin de conférer à l’Agence internationale de l’énergie atomique ses lettres de noblesse dans la promotion de l’utilisation sûre, sécurisée et pacifique des technologies nucléaires.

Il faut rappeler pour terminer que la candidature de Dr Lassina Zerbo a été suscitée par son pays, le Burkina Faso, portée par la Commission africaine à l’énergie atomique (AFCONE) et endossée par la Commission de l’Union africaine.

Simon YAMEOGO
Attaché à l’Ambassade du Burkina Faso à Vienne

Check Also

Compte rendu du Conseil des ministres du 11 octobre 2019

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le vendredi 11 octobre 2019, en séance …