lundi 14 octobre 2019
Home | ACTUALITES | Musique : Arafat DJ, un monument de la musique africaine

Musique : Arafat DJ, un monument de la musique africaine

 

L’enfant terrible du « Coupe-décalé », Dj Arafat n’aura finalement pas survécu à l’accident de circulation qu’il a fait dans la nuit du 11 au 12 aout 2019 à Abidjan alors qu’il faisait de la moto. Dès l’annonce de son décès, les hommages à l’artiste se sont multipliés en Côte d’ivoire, en Afrique et dans le reste du monde. Arafat Dj, un artiste adulé par les uns, peu apprécié par les autres, mais dont le talent artistique est unanimement reconnu par tous.

Il est sans doute l’un des artistes les plus controversés du « Coupé-décalé ». Lorsqu’il mettait son tout premier opus baptisé « Jonathan » sur le marché en 2003, en hommage à un de ses amis décédé dans un accident de circulation, Dj Arafat avait déjà réussi à conquérir le cœur de millions de mélomanes à travers le monde. Il évolue et apprend aux côtés des figures emblématiques de ce mouvement musical telles le précurseur Douk-Saga, Molare et leur collègue de la Jet set. « Jonathan » est repris et fredonné partout tant il est digeste. Les productions artistiques de Dj Arafat seront sanctionnées par un retentissant succès. A travers un style particulier bien rythmé, Arafat a su faire danser les enfants, jeunes et les vieux. Ils étaient devenus un modèle, une idole et un exemple de « guerrier » pour les jeunes qui s’identifiaient de plus en plus à lui.

Mais, la vie artistique et sociale de Dj Arafat a été assez mouvementée. Les clashs avec les autres artistes du « Coupé-décalé »  sont devenus légions et Dj Arafat ne manquait aucune occasion s’en prendre à ses collègues artistes détracteurs. Il a eu maille à partir avec de nombreux artistes, des managers, des danseurs et des organisateurs de spectacle. En raison de ces frasques et de ses sorties véhémentes, Dj Arafat n’était pas apprécié par certains, mais cela ne lui empêchait pas de construire en toute sérénité son empire « chinois ».

L’annonce de sa mort à l’âge de 33 ans a plongé le monde la musique ivoirienne et toute l’Afrique dans une profonde tristesse. Sur le plan artistique, Arafat Dj reste un monument, une icône africaine de la musique. C’est pourquoi les hommages à l’artiste se poursuivent à un rythme électrique.

Le programme des obsèques du Yorobo n’est pas encore publié.

226infos.net

 

 

Check Also

Compte rendu du Conseil des ministres du 11 octobre 2019

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le vendredi 11 octobre 2019, en séance …