dimanche 17 novembre 2019
Home | ACTUALITES | Journée internationale de la jeunesse : Le message du Ministre en charge de la Jeunesse

Journée internationale de la jeunesse : Le message du Ministre en charge de la Jeunesse

Chers leaders des organisations de jeunes et de jeunesse ;
• Chers jeunes des villes et des campagnes ;
• Jeunesse patriote et combattante du Burkina Faso ;

Aujourd’hui 12 août 2019, nous célébrons la Journée Internationale de la Jeunesse (JIJ), journée au cours de laquelle la communauté internationale reconnait et salue la contribution de la jeunesse à l’édification d’un monde meilleur.

En ma qualité de Ministre chargé de la Jeunesse, c’est un devoir pour moi de m’adresser à vous, jeunes du Burkina Faso, à l’occasion de cette journée, pour marquer la satisfaction du Gouvernement à l’endroit de la jeunesse pour sa contribution à l’œuvre d’édification d’une Nation de paix, de justice et de progrès social.

La Journée Internationale de la Jeunesse a été instituée en 1999 à travers la résolution A/RES/54/120 du 17 décembre de l’Assemblée Générale des Nations Unies. L’objectif de cette journée est de marquer un arrêt pour avoir une pensée pour les jeunes et organiser des activités promotionnelles et d’appels de fonds pour soutenir le Fonds des Nations Unies pour la jeunesse.

Souscrivant à cette résolution, la Journée Internationale de la Jeunesse est régulièrement commémorée par le Burkina Faso qui a retenu cette année comme thème de célébration :« la contribution de la jeunesse à la lutte contre l’insécurité et à la promotion de la paix au Burkina Faso ».

Ce thème, au-delà de sa pertinence et son actualité, interpelle la jeunesse sur sa responsabilité dans la lutte contre l’insécurité et dans la promotion de la paix et du vivre ensemble au Burkina Faso.

L’évolution du monde moderne est marquée par l’apparition de phénomènes de types nouveaux tels que le terrorisme et l’extrémisme violent qui menacent la stabilité et la cohésion sociale dans la plupart des Etats et Nations, surtout ceux au Sud du Sahara.
Ces phénomènes qui affectent négativement l’épanouissement de la jeunesse et sa contribution au développement, ont pour principaux terreaux fertiles, la pauvreté, l’insuffisance de repères éducatifs, éthiques et sociaux, la marginalisation et les injustices.

Ils nous interpellent sur l’impérieuse nécessité d’investir davantage dans la conscientisation, l’autonomisation et la responsabilisation de la jeunesse en vue de renforcer sa résilience face à ces fléaux de temps nouveaux.

Je saisis l’opportunité de cette importante Journée, pour réaffirmer mon admiration pour la jeunesse Burkinabè qui, de tout temps, a joué un rôle déterminant dans la vie de la Nation, en répondant présente à tous les nobles combats politiques, économiques et sociaux.

La jeunesse constitue une importante ressource pour notre pays au regard de son poids démographique, son dynamisme, sa capacité d’innovation et sa détermination à relever les défis du développement économique et social pour la construction d’une Nation démocratique, unie et solidaire.

Il est universellement admis que rien de durable ne peut se construire et prospérer sans organisation et sans cohésion. C’est pourquoi j’invite le Conseil National de la Jeunesse, structure faitière des organisations de la jeunesse, à fédérer davantage, dans sa structuration, plus de mouvements et de réseaux de jeunes pour mieux servir la cause de la jeunesse Burkinabè.
Le Gouvernement pour sa part, jouera pleinement le rôle qui est les sien, en créant plus d’espaces et d’opportunités d’expression, de développement et d’éclosion des initiatives des jeunes.

C’est dans cette optique que mon département organise du 19 au 21 septembre 2019 à Bobo-Dioulasso, l’édition 2019 du Forum National des Jeunes.
Ce Forum constitue par excellence, un espace de dialogue pour les jeunes et une tribune d’échanges directs avec Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, autour des préoccupations et défis majeurs.

Chers jeunes, l’édification de notre Nation requiert l’engagement et la détermination de chacun de vous pour faire du Burkina Faso, un havre de paix, une terre de prospérité, d’abondance et d’hospitalité, où une communauté d’hommes et de femmes intègres sont heureux, individuellement et collectivement, de vivre ensemble et d’appartenir à la même Patrie.
Aussi voudrais-je lancer un appel solennel à toute la jeunesse des villes et des campagnes, toutes catégories considérées, à rester mobilisée et solidaire pour construire un Burkina Faso de démocratie, de progrès économique et social, de paix, de liberté, de justice et de sécurité ; un Burkina Faso qui consolide son respect sur la scène internationale.

Je souhaite à toutes et à tous, jeunes du Burkina Faso, une bonne fête de la jeunesse et vous invite à participer massivement aux activités commémoratives programmées.

Vive la vaillante et combattante jeunesse du Burkina Faso !
Vive la Journée Internationale de la Jeunesse !
Dieu bénisse le Burkina Faso !

Check Also

Politique : « Nous vivons un drame national », selon le CFOP

  Le Cadre de concertation du Chef de file de l’Opposition politique (CC/CFOP) a tenu …