dimanche 21 juillet 2019
Home | ACTUALITES | Les Administrateurs civils marcheront en direction du Premier ministère, malgré l’avis défavorable du Maire de Ouagadougou

Les Administrateurs civils marcheront en direction du Premier ministère, malgré l’avis défavorable du Maire de Ouagadougou

 

Le Syndicat national des administrateurs  civils, des secrétaires et adjoints administratifs du Burkina (SYNACSAB) a animé une conférence de presse ce mardi 25 juin 2019 pour prendre l’opinion publique nationale sur la volonté manifeste de l’Etat de ne pas traiter avec diligence les préoccupations qu’ils ont consignées dans leur plateforme revendicative. Le Syndicat qui entame une grève de 96 heures à compter de ce mardi, a par ailleurs indiqué qu’il battra le pavé ce mercredi 26 juin 2019 en destination du Premier ministère.

Cependant, le Maire de la ville de Ouagadougou, Armand Beouindé, n’a pas accordé au Syndicat l’autorisation pour la marche. Cette décision, il l’a motivée par le contexte sécuritaire burkinabè. Le SYNACSAB a fait savoir qu’il s’agit d’une décision politique et arbitraire qui n’a autre but que de venir à la rescousse d’un camarade politique en difficulté. C’est pourquoi, Admam Bidiga a affirmé que la marche du 26 aura bien lieu.

Une date butoir avant le durcissement du ton

Admam Bidiga, le Secrétaire général du SYNACSAB, et ses camarades entendent durcir le ton si les autorités burkinabè ne se penchent pas avec plus de sérieux sur leur plateforme revendicative. . Ils menacent de prendre des mesures aux conséquences plus grandes si d’ici le 1er juillet 2019 les autorités ne montrent pas leur disposition à résoudre leurs préoccupations.

226infos.net

Check Also

Drame à la Police : Les sanctions continuent de tomber

  La Directrice de la Police judiciaire, la Commissaire principal Néné Ouédraogo a été relevée …