lundi 20 mai 2019
Home | ACTUALITES | Lotissement – Logement : Le grand malaise du Ministre Bonanet

Lotissement – Logement : Le grand malaise du Ministre Bonanet

Le Ministre Dieudonné Maurice Bonanet a sans doute entre les mains l’un des dossiers les plus complexes de la gouvernance actuelle. Chaque burkinabè veut une parcelle et tous se tourne vers ce Ministre qui ne peut que perdre des cheveux face à son incapacité à agrandir les superficies de terre dont il dispose. Au cours de sa dernière sortie médiatique, il a fait noter qu’il ne sera pas possible de trouver une parcelle pour 18 millions de burkinabè. Des propos justes et pertinents, mais qui n’ont pas eu l’écho mérité… et à juste raison.

Dieudonné Maurice Bonanet dit sans doute vrai, mais il ne saura être applaudi de façon mécanique. Il y avait en effet des préalables à respecter avant que ses propos n’aient l’écho et le respect mérité. Pendant qu’il tient ses propos, en effet, ils sont encore nombreux ses délinquants en cols blancs qui ont fait fortune dans le détournement de parcelles à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso, ils sont nombreux ceux qui grâce à leur affiliation politique se sont vus octroyer des dizaines d’hectare de terre en toute impunité et au grand dam des masses populaires, ils sont nombreux également ces Maires de commune, ces élus communaux et autres autorités qui se sont rendus coupables et complices du bradages des parcelles. Pendant qu’il tient ses propos, l’interdiction de lotir semble ne concerne que les pauvres qui n’ont besoin que d’un petit lopin de terre pour bâtir un endroit où dormir. Et c’est au nez et à la barbe de cette masse populaire que des riches appelés promoteurs immobiliers acquièrent plusieurs dizaine d’hectare de terre, les mettent en valeur, pour les revendre à des petits bourgeois. A cette masse, on demande d’attendre les conclusions d’une Commission ad’hoc. C’est à croire que les autorités burkinabè veulent faire payer aux pauvres leurs conditions.

Il est impératif pour les autorités de sanctionner ceux-là qui ont bradé le patrimoine foncier ou qui se sont rendus complices de cette situation de blocage. Il faudra bien qu’elles s’y mettent, car seul le Ministre Bonanet ne parviendra pas. Il faut un engagement de tout le gouvernement pour punir sans sourciller les auteurs de cette situation de blocage. Et si des actions de cette envergure ne sont pas lancées, les autorités ne réussiront pas à désamorcer efficacement cette bombe à retardement que constituent les lotissements et le logement au Burkina Faso. Ce 16 mai 2019, Maurice Bonanet recevra une fois de plus des populations indignées qui viendront réclamer un endroit où dormir.

226infos.net

Check Also

Burkina Faso : Le Premier ministre Christophe Dabiré appelle à une trêve sociale

  Le Premier ministre Joseph Christophe Marie Dabiré a appelé ce jeudi 16 mai 2019 …