dimanche 21 juillet 2019
Home | ACTUALITES | 3e Assemblée plénière des évêques de l’Afrique de l’ouest : le président du Faso appelle à l’union sacrée contre le terrorisme

3e Assemblée plénière des évêques de l’Afrique de l’ouest : le président du Faso appelle à l’union sacrée contre le terrorisme

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a assisté ce mardi matin, à la cérémonie officielle d’ouverture de la 3e Assemblée plénière de la Conférence épiscopale régionale d’Afrique de l’ouest. Cette rencontre se penche sur le thème : « La nouvelle évangélisation et le développement humain intégral dans l’Eglise famille de Dieu en Afrique de l’ouest ».

La rencontre de Ouagadougou, qui réunit 150 évêques, archevêques et cardinaux de l’Afrique de l’ouest, se tient à un moment où des églises ont fait l’objet d’attaques au Burkina Faso, tuant au moins une douzaine de fidèles. Le président du Faso, en s’adressant à la presse à la fin de la cérémonie, a alors appelé à l’union sacrée autour des valeurs qui fondent le vivre-ensemble.

« Nous avons noté ces derniers temps que les terroristes ont réaménagé leur mode opératoire, en cherchant d’abord à créer un conflit intercommunautaire, et aujourd’hui un conflit inter-religieux. Des chrétiens ont été tués pour avoir pratiqué leur religion, par des gens qui n’ont pas de morale, ni d’éthique », s’est indigné le chef de l’Etat.

Pour Roch Marc Christian Kaboré, cette nouvelle donne interpelle tous les Burkinabè à rester soudés quelle que soit leur religion ou leur ethnie. « C’est notre vivre-ensemble qui est mis en cause. Dans cette lutte contre le terrorisme, nous devons tous nous engager pour montrer à ces terroristes que le Burkina Faso va rester débout, et mener le combat jusqu’à ce que l’extrémisme et l’intolérance soient éradiqués dans notre pays », a ajouté le président du Faso.

Outre la question du terrorisme, les Hommes de Dieu vont, au cours de cette rencontre d’une semaine, passer en revue la contribution de l’Eglise famille de Dieu à un développement intégral de l’Afrique, qui prenne en compte la personne humaine et sa dignité.

Mgr Ingnatius Kaigama, archevêque de Jos au Nigeria, et président de la Conférence épiscopale régionale d’Afrique de l’ouest, a exhorté l’Eglise famille de Dieu à adopter une nouvelle évangélisation qui intègre le développement humain durable. L’objectif est, selon lui, d’assurer un avenir à la jeunesse africaine, qui risque sa vie dans la migration vers l’Europe notamment.

Le président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Kassi Brou a, lui, salué le thème de la rencontre et a rassuré que les conclusions de ces travaux seront d’un grand apport dans la politique de son institution, pour le développement de la sous-région.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Check Also

Drame à la Police : Les sanctions continuent de tomber

  La Directrice de la Police judiciaire, la Commissaire principal Néné Ouédraogo a été relevée …