lundi 24 juin 2019
Home | ACTUALITES | Burkina Faso : Un dialogue politique avant d’aborder 2020

Burkina Faso : Un dialogue politique avant d’aborder 2020

Le Chef de file de l’opposition politique et l’Alliance des partis de la majorité présidentielle ont été reçus ce jeudi 5 avril 2019 au Palais de Kossyam par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Avec le Président du Faso, il a été question d’échanger autour des questions brulantes de l’actualité et surtout de la ténue prochaine du dialogue politique. Que pourrait bien rechercher le Président du Faso à travers ce dialogue politique ?

Trouver une solution à une situation nationale de plus en plus préoccupante. Depuis le début de l’année, la situation socio-économique est des plus exécrables. Les Forces de défense et de sécurité sont montées en puissance dans la lutte contre le terrorisme certes, mais cela n’a aucunement fait reculer l’insécurité sur le territoire national. Les conflits intercommunautaires conjugués aux exactions des groupuscules terroristes et, malheureusement, les débordements des Forces de défense et de sécurité dans leur noble lutte contre le terrorisme sont en train de pousser le Burkina Faso à toucher la dangereuse barre de la banalisation de la vie humaine. Et tout cela se fait alors que les indicateurs sont au rouge sur le plan économique. La mobilisation des recettes pour l’Etat se fait à 25%, le secteur privé suffoque, l’oisiveté gagne une jeunesse pourtant dynamique, les femmes se consolent avec des discours et des forums qui leur rappellent qu’elles sont la clé du développement du Burkina Faso. Dans un contexte pareil, il ne reste au Président Kaboré, qu’à discuter avec les acteurs politiques autour des dispositions à prendre de façon concertée pour sortir du gouffre surtout dans la perspective de la ténue de la prochaine présidentielle. Tenir une élection dans un contexte pareil ne sera qu’un danger pour la stabilité de la République.

Anticiper sur les questions politiques à problèmes. Si en plus d’une situation socio-économique pareille, la politique doit encore diviser les burkinabè alors il faut craindre pour la République. Il y a pourtant des questions politiques majeures qui sont susceptibles de diviser davantage les burkinabè avec l’approche des élections présidentielles. Il s’agit entre autres de la nouvelle Constitution et son mode d’adoption, du code électorale et la fameuse modalité de participation des burkinabè de l’extérieur. Le dialogue politique doit pouvoir résoudre de façon définitive et concertée ces questions d’ordre politiques qui suscitent trop de passion. Ces questions doivent préoccuper au même titre que tous ces maux qui mettent à mal le bon vivre au Burkina Faso.

226infos.net

Check Also

CAN 2019 : Pharaons et Warriors pour le duel d’ouverture !

  Le top départ de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019 sera donné ce …