samedi 17 août 2019
Home | ACTUALITES | Développement de l’agriculture : Le Burkina Faso se dote d’une Banque pour booster son agriculture

Développement de l’agriculture : Le Burkina Faso se dote d’une Banque pour booster son agriculture

 

Le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a officiellement lancé ce vendredi 29 mars 2019 les activités de la Banque agricole du Faso (BADF). Avec un capital évalué à plus de 14 milliards de franc cfa, cette Banque a pour objectifs de rendre accessible les crédits aux acteurs de l’agriculture et de booster par ricochet le développement agricole au pays des hommes intègres.

Une Banque pour les acteurs du monde agricole. C’était sans doute le maillon qui manquait à la chaine du développement agricole du Burkina Faso. Avec en effet, 80% de sa population évoluant dans le domaine de l’Agriculture, le Burkina Faso ne disposait pas de Banque qui prenne en compte la spécifique et particulière question de l’agriculture. L’accès au financement était un casse-tête pour les agriculteurs qui, pour l’essentiel, évoluaient sans aucun financement bancaire. Cela plombait les efforts de développement de l’agriculture dans tous ses compartiments. Au regard de ces difficultés, ils ont nourri et formulé le vœu d’avoir une Banque qui puisse prendre en compte les préoccupations financières des 80% de la population burkinabè qu’ils constituent. Lors des deux dernières Journées nationales du paysan (JNP), le Président du Faso Roch Marc Christian Kabore a fait la promesse aux agriculteurs burkinabè de s’investir pour qu’une Banque agricole sorte de terre au Burkina Faso. Depuis ce vendredi 29 mars 2019, c’est effectif. La Banque agricole du Burkina Faso (BADF) est une réalité.
Cette Banque a un capital de plus de 14 milliards de franc cfa détenu par 96 actionnaires dont l’Etat et ses démembrements, les sociétés privées et les organisations professionnelles de producteurs etc. Elle doit contribuer à rendre plus accessible les crédits aux producteurs, toute chose qui boosterade façon intéressante le développement agricole au Burkina Faso.

Le Président du Conseil d’administration, Mamoudou Sereme, a promis un management de qualité afin que les objectifs assignés à la Banque puissent être atteints au grand bonheur du secteur agricole burkinabè. Il a par ailleurs invité les producteurs à s’approprier de la Banque, leur Banque, pour la réussite de leur projet agricole. Mamoudou Sereme a également salué la marainne, Mamounata Velegda, et le parrain, Bassiaka Dao, Président de la Confédération paysanne du Faso (CPF),représenté par son Vice-président Boureima Diallo. Ces derniers ont par ailleurs remercié les responsables de la Banque d’avoir porté leur choix sur eux pour parrainer cette cérémonie importante pour le développement de l’agriculture au Burkina Faso. Ils ont en outre formulé le voeu de rapprocher davantage la Banque des agriculteurs en ouvrant des représentations dans les autres régions du Burkina. Cet appel a été pris en compte par l’équipe de gestion de la Banque qui a annoncé l’ouverture d’une agence BADF à Bobo-Dioulasso et à Dedougou dans les prochains mois.
Le Ministre en charge de l’Économie, Lassane Kabore, s’est réjoui de l’ouverture de cette Banque et lui a formulée ses voeux de réussite. La Banque agricole du Faso « saura être à la hauteur des attentes. « , foi du Ministre Lassane Kabore.   C’est sur ces notes d’espoirs que le Ministre en charge de l’Économie a  déclaré au nom du Président du Faso, officiellement lancées les activités de la Banque agricole du Faso (BADF).
Le Président du Faso a par la suite procédé à la coupure symbolique du ruban et à l’ouverture du premier compte de la BADF.

2226infos.net

Check Also

RDC : La formation du nouveau gouvernement se fait toujours attendre

  En République démocratique du Congo (RDC), le Président Felix Tshisekedi a invité le Premier …