dimanche 21 avril 2019
Home | ACTUALITES | Femme battante – Pastoralisme : La belle histoire de Mme Angèle Ouédraogo

Femme battante – Pastoralisme : La belle histoire de Mme Angèle Ouédraogo

Rien ne la prédestinait à évoluer dans le secteur très masculinisé de l’élevage, malgré le fait qu’elle ait grandi dans une famille qui s’y donnait à cœur joie. Mme Ouédraogo rêvait plutôt de s’offrir une vie pleine et épanouie grâce à une carrière d’expert-comptable. Elle a d’ailleurs débuté cette  carrière de Comptable qu’elle se promettait riche et belle dans une Société de la place, mais très vite, elle se rendra compte que le destin lui réservait un fabuleux avenir loin de ce qu’elle aurait imaginé. Ce mardi 12 mars 2019, nous sommes allés à la rencontre de Mme Ouédraogo Angèle dans sa ferme pastorale située aux encablures de Ouagadougou.

C’est avec un air décomplexé et serein que Mme Angèle Ouédraogo, nous accueille dans sa ferme pastorale. Cette ferme est l’arme avec laquelle Mme Ouédraogo mène et gagne son combat pour une vie pleine et épanouie pour elle et sa famille. Et pourtant, nous rassure-t-elle, ce n’était pas l’arme avec laquelle elle entendait s’offrir une vie meilleure.

Elle est comptable de formation et a exercé ce métier dans un privé après ses études. Les difficultés essentielles qu’elle a connues l’ont convaincue que son avenir se trouvait loin de ce que sa formation scolaire et académique pouvait lui offrir comme emploi. Mme Ouédraogo décide alors sa démission et fait le choix de s’engager dans le secteur de l’élevage après avoir été convaincue par une amie. C’est avec un fond de 175.000 franc cfa qu’elle se jettera à l’eau sans une formation particulière en la matière. Avec des moyens matériels et financiers limités, elle s’achète 50 poussins de chairs qu’elle élèvera dans sa cuisine au quartier 1200 logements de Ouagadougou. C’était en 2013. La marche du novice fut difficile, mais grâce à la ténacité de dame Ouédraogo, toutes les difficultés ont été levées. De 50 poussins, elle est passée à 150 poussins puis 200. Elle ne pouvait dépasser cette barre puisque la capacité maximale de sa cuisine était atteinte. Pour lever cette contrainte et poursuivre sa montée en puissance, Mme Ouédraogo met à contribution son terrain qu’elle avait acheté depuis 2012 aux encablures de Ouagadougou. Elle décide alors de transformer ce terrain en une ferme pastorale. Grâce à l’appui financier d’un programme, le PAFASP, elle fera la clôture de son terrain et la construction des bâtiments pour élevage de poulets en 2017. Aujourd’hui, la ferme de Mme Angèle Ouédraogo est dotée de 1000 poulets de chair. On n’y trouve également des poulets locaux, des pintades et des porcs. La patronne des lieux travaille avec trois autres personnes pour que les objectifs de la ferme puissent être atteints.   

Agrandir la ferme, cet autre objectif

Avec ses 1000 poussins chair, la ferme de Mme Ouédraogo n’a pas encore atteint sa vitesse de croisière. « Nous pouvons atteindre jusqu’à 4.000 voire 5.000 et 6000 poussins si nous avions un accompagnement. » Mme Ouédraogo s’est fixée comme objectif d’agrandir sa ferme en construisant de nouveaux locaux adaptés à l’élevage des poulets de chair et à d’autres animaux comme les porcs afin d’accroitre les capacités de la ferme. Elle rencontre des difficultés dans la mobilisation de fonds pour l’atteinte de cet autre objectif, mais elle a bonne foi qu’il sera atteint.

En attendant, Mme Ouédraogo se contente de satisfaire sa clientèle constituée essentiellement d’hôteliers et de restaurateurs. Elle le fait avec dévouement et « amour ». Son seul remord est celui de n’avoir pas débuté un peu plutôt la passionnante activité de l’élevage.

Pour vos commandes de poulets de chair voici les contacts de  Mme   Ouédraogo : 70 72 04 48 / 79 64 83 05

226infos.net

Check Also

Situation au Ministère en charge de l’Économie : « Il est vrai que la grève est un droit, mais la préservation de l’intérêt général est primordiale », SYNAMEF

Communiqué du SYNAMEF sur la situation au Ministère en charge de l’Économie  Depuis le vote …