mardi 26 mars 2019
Home | ACTUALITES | Lutte contre le terrorisme : Les Forces de défense et de sécurité face aux défis de la Guerre saine

Lutte contre le terrorisme : Les Forces de défense et de sécurité face aux défis de la Guerre saine

Pour gagner la guerre contre le terrorisme et inscrire cette victoire dans la durée, les Forces de défense et de sécurité (FDS) doivent mener une guerre saine contre ces barbares armés. La tâche est complexe, incompréhensible et injuste pour une partie de l’opinion publique, mais il ne peut en être autrement.  

L’histoire des luttes contre le terrorisme ne fait point cas d’un Etat qui a réussi à vaincre le terrorisme dans la durée en s’méprisant les droits humains et en faisant dans les exécutions sommaires.  Les Etats-Unis avec tous les moyens dont ils disposent, ont quitté l’Irak et l’Afghanistan sans avoir réussi à vaincre le terrorisme. Les bavures, les exécutions sommaires et le mépris entier des droits de l’homme par les Forces américaines ont plutôt contribué à faire grossir le rang des terroristes et pire, à transformer les actes terroristes des disciples de Ben Laden en une légitime défense.

Au Burkina Faso, des mesures doivent être prises pour que le rang des terroristes ne puissent pas grossir ; pour que les groupuscules terroristes ne puissent pas avoir des arguments pour attirer de nouveaux recrus. Les exactions et les bavures militaires sur les populations civiles sont une bonne nouvelle pour ces obscurantistes parce qu’elles contribuent à les rendre plus fréquentables aux yeux de ces populations. Le MBDHP lors de sa conférence de presse du mercredi dernier a indiqué que les FDS suscitent de la peur chez les populations. Dans ces conditions, il est difficile d’espérer une fructueuse collaboration entre les FDS et les populations locales. En interpellant qui de droit sur les exécutions sommaires de Kain-Ouro en début février 2019, le MBDHP fait œuvre utile et contribue à une victoire durable du Burkina Faso sur le terrorisme. Il faut plutôt travailler à renforcer la prise en compte des droits de l’homme par les FDS en lutte contre le terrorisme. Ce qui est aussi vrai c’est que les FDS peuvent réussir des exploits sans bavures ni exécutions sommaires. Les Forces de défense et de sécurité ont mené plusieurs opérations qui se sont soldées par la neutralisation de terroristes, sans que le MBDHP n’ait dénoncé des bavures. Si pour ce qui s’est passé le 4 février, des cas d’exécutions sommaires sont évoqués il faut plutôt prendre des dispositions pour que la guerre que le Burkina Faso mène contre le terrorisme se solde par une victoire durable. Une victoire durable, pas temporel.

226infos.net

Check Also

Journée mondiale de lutte contre la tuberculose : Le message du ministre de la santé

A l’instar des autres pays du monde, le Burkina Faso commémore le 24 mars 2019, …