lundi 20 mai 2019
Home | ACTUALITES | Fespaco 2019 : Eléonore Yaméogo donne la voix aux Pères blancs dans « Cimetière des Eléphants »
Missionnaire en Afrique : un membre de l'Ordre missionnaire des Peres Blancs enseignant a des enfants dans une ecole d'Afrique equatoriale. Carte postale du debut du 20eme siecle ©Collection Sirot-Angel/leemage

Fespaco 2019 : Eléonore Yaméogo donne la voix aux Pères blancs dans « Cimetière des Eléphants »

Au début des années 1900, ils quittèrent la France avec pour mission d’apporter la bonne nouvelle et le message du Christ à l’Afrique ; parce que pour certains d’entre eux, laisser des populations dans l’ignorance des valeurs chrétiennes était une injustice. Pour réparer cette injustice, les pères blancs, missionnaires chrétiens ont pris leur bâton de pèlerin pour que personne en Afrique ne vivent dans l’ignorance d’un Dieu amour et protecteur.

La réalisatrice burkinabè Eléonore Yaméogo, dans son long métrage, donne la parole à ces Pères blancs, ces Eléphants  qui auront consacré leurs années de vigueur à introduire et à apporter les valeurs chrétiennes à l’Afrique.

Après avoir consacré l’essentiel de leur vie à cette mission, ils sont quasiment tous repartis en France et sont gardés dans une maison de retraite où ils vivent avec le sentiment d’avoir accompli leur mission sans aucun remord. Ils ne se voient aucunement pas comme des acteurs qui ont contribué à « endormir les consciences » des africains ou même être  des pions de la galaxie colonisatrice. Pour eux, en effet, ils sont venus trouver des populations qui ne priaient en réalité pas Dieu. Elles adoraient plutôt des ancêtres qui eux communiquaient avec Dieu. Ces ancêtres n’étaient pas forcement amour ; et conséquence elles avaient plutôt peur des ancêtres. Il fallait, selon les Pères blancs, déconstruire cette conception africaine et faire triompher les valeurs chrétiennes qui présentent Dieu comme l’amour absolu et le protecteur infatigable. Aussi, estiment-ils, avoir été contre la colonisation. D’ailleurs, les différents gouvernements de la Métropole n’ont pas été tendre avec les Pères blancs parce que ces derniers défendaient avec un plus de fougue les africains et mettaient de l’énergie pour dénoncer le pillage dont l’Afrique était victime.

Affaiblis par la maladie et le poids de l’âge, ces Pères blancs passent leur paisible jour crépusculaire dans cette Maison de retraite en France… Et ne manquent pas de bien souvent avoir une pieuse pensée à ceux qui des leurs qui reposent tranquillement au cimetière, celui des « Eléphants ».

« Cimetière des Éléphants « est un long métrage en compétition.

226infos.net

Check Also

Burkina Faso : Le Premier ministre Christophe Dabiré appelle à une trêve sociale

  Le Premier ministre Joseph Christophe Marie Dabiré a appelé ce jeudi 16 mai 2019 …