lundi 14 octobre 2019
Home | ACTUALITES | Fespaco 2019 : Idrissa Ouédraogo et Missa Hébié, ces deux grands absents

Fespaco 2019 : Idrissa Ouédraogo et Missa Hébié, ces deux grands absents

Ils auront tout donné pour maintenir la respectabilité du cinéma burkinabè alors même que ce cinéma était exposé à de gros risques de déclin. La célébration de ce cinquantenaire du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) se fera malheureusement sans eux ; eux qui nous ont quittés alors meme que le Burkina Faso mettait les pétits plats dans les grands pour sublimer cette célébration. Eux, ce sont Idrissa Ouédraogo et Missa Hébié.

En 1991, il a été le premier cinéaste burkinabè à offrir l’Etalon d’Or de Yennenga au pays des hommes intègres. A travers son professionnalisme et son attachement à une production cinématographique de qualité, Idrissa Ouédraogo a contraint le monde entier a regardé le cinéma africain et précisément burkinabè avec déférence. Il avait promis ramener l’Etalon d’Or de Yennenga « au bercail », le temps en a décidé autrement, mais les cinéastes burkinabè sont sans doute prêts à relever ce défi, les graines du Maestro germeront et feront de l’Etalon d’or de Yennenga la chasse gardée du Burkina Faso. Eternel Maestro !

Missa Hébié. Quel artiste ! Quel cinéaste ! Il est l’un des cinéastes dont les productions ont connu un succès éclatant aussi bien au Burkina, en Afrique et dans le monde. Avec sa série, « Commissariat de Tampy » Missa Hébié a révélé des artistes talentueux qui font à leur tour la fierté du cinéma burkinabè. Il s’est donné corps et âme pour faire rayonner le cinéma artistique burkinabè et faire la preuve de la capacité des cinéastes burkinabè à réaliser des chefs d’œuvres pour peu qu’on leur fasse confiance. Il aura été l’un des cinéastes burkinabè qui a réussi à réconcilier d’une manière ou d’une autre les burkinabè avec leur cinéma. Missa Hébié ne sera pas de la 26ème édition du Fespaco, mais il restera présent dans l’esprit de tous les participants. Et tous en cœur, ces cinéphiles diront à l’artiste, « Bravo, vous avez du bon boulot », comme le disait bien le Commissaire Zami dans la série culte « Commissariat de Tampy ».

226infos.net

Check Also

Compte rendu du Conseil des ministres du 11 octobre 2019

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le vendredi 11 octobre 2019, en séance …