mercredi 17 juillet 2019
Home | ACTUALITES | France – Italie : Etonnant que la France dénonce les ingérences italiennes dans ses affaires internes

France – Italie : Etonnant que la France dénonce les ingérences italiennes dans ses affaires internes

Les rapports entre la France et l’Italie ont pris un froid depuis quelques semaines. Après la ténue d’une rencontre entre le vice-président du Conseil italien Luigi di Maio et des Gilets jaunes, les autorités françaises ont décidé de rappeler leur Ambassadeur en poste en Italie. La France dénonce une série « déclarations outrancières » et « d’attaques » sans « précédent » des autorités italiennes. La France dénoncent des actes  qui « créent une situation grave qui interroge sur les intentions du gouvernement italien vis-à-vis de sa relation avec la France. »

Incompréhension. C’est le sentiment qui sans doute anime une bonne partie de l’opinion publique africaine. Que la France s’insurge contre l’ingérence d’un autre pays dans ses affaires nationales ne peut que susciter un tel sentiment. Au même moment où elle dénonçait une ingérence italienne dans ses affaires, la France s’ingérait de façon dévouée dans la situation socio-politique au Venezuela en prenant partie en faveur d’un homme qui s’est insurgé contre le pouvoir démocratiquement élu de Maduro. Au-delà de cela, l’histoire des relations entre la France et l’Afrique a essentiellement été celle d’une ingérence sans limite de la France dans les affaires internes des Etats africains. Inutile de descendre dans les méandres de l’histoire pour trouver les exemples. Les dernières élections présidentielles en République démocratique du Congo sont suffisamment parlantes. La France a eu cette liberté de contester des résultats proclamés par l’autorité nationale en charge de l’organisation de ces élections. En Libye, la France s’est invitée dans les affaires internes de ce pays sous Kadhafi. Aucune crise ne s’est déroulée  sur le continent africain sans une ingérence marquée de la France.

Pour une des rares fois que la France voit un autre Etat qui prend un malin plaisir à s’ingérer dans ces affaires, elle s’indigne. Il ne s’agit pas d’encourager ces types d’ingérence qui pour la plupart du temps ne font qu’envenimer une situation très souvent gérable parce que quasi normale dans un Etat de droit. Seulement, elle doit servir d’exemple à la France et lui permettre de comprendre qu’autant l’Italie sera responsable d’une manière ou d’une autre à toute dégradation de la situation actuelle en France, autant la France est responsable d’une manière ou d’une autre de toutes les dérives qui ont eues lieu dans tous les Etats africains ou non où elles s’est ingérée.

226infos.net

Check Also

Infrastructures : Le Président du Faso lance les travaux de réhabilitation du boulevard des Tansoba

  Le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a présidé ce mardi 16 juillet …