mercredi 21 novembre 2018
Home | ACTUALITES | Procès du putsch : Le Commandant Abdoul Aziz Korogo ne reconnait pas les faits

Procès du putsch : Le Commandant Abdoul Aziz Korogo ne reconnait pas les faits

Le Commandant Abdoul Aziz Korogo, le Chef de Corps par intérim du Régiment de sécurité présidentielle, était face aux juges du tribunal militaire ce lundi 05 novembre 2018 à Ouagadougou. Le Commandant Abdoul Aziz Korogo a rejeté les faits de meurtres, coups et blessures volontaires et complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat qui lui sont reprochés.
A la barre, le Commandant Abdoul Aziz Korogo explique que c’est le 01er septembre 2015 qu’il a officiellement pris sa fonction de Chef de corps adjoint au sein du Régiment de sécurité présidentielle (RSP). Quinze jours plus tard, soit le 16 septembre 2018 au soir, il se trouvait chez lui à la maison lorsque le Général Diendiéré l’a appelé. Le Général demandait à le voir de toute urgence. C’est arrivé au Camp qu’il se rendra compte de la situation réelle qui y prévalait.
Le Commandant a fait savoir qu’il désapprouvait le putsch en cours et envisageait démissionner de son poste. Il reconnait avoir dit au Général que sans le soutien de l’armée, les éléments putschistes du RSP ne pourront pas tenir.
Lorsque les « forces loyalistes » commencèrent à faire mouvement vers Ouagadougou, le Commandant indique qu’il a cherché la confirmation au près du Chef d’état-major de l’Armée de terre à qui il informera de ce qu’il n’arrive plus à contenir ses hommes. Le commandement militaire demandera au Commandant Korogo de rester afin d’essayer de « raisonner les hommes » et de faciliter les négociations avec eux. Il obéit donc à la hiérarchie, mais payera le cout de cette obéissance puisqu’il se verra menacé par un Soldat leur de l’opération de désarmement.
L’audience du Commandant Abdoul Aziz Korogo se poursuit ce mardi 06 novembre 2018 à Ouagadougou.
226infos.net

Check Also

Hausse du prix du carburant :  » la « rochosité » continue « , Ablasse Ouedraogo

L’énergie est la base du développement. Autrement dit, le carburant est pour l’économie ce qu’est …