mercredi 21 novembre 2018
Home | ACTUALITES | 58ème anniversaire des Forces armées nationales: Il faut « doter nos forces de défense et de sécurité, de tous les outils et moyens nécessaires à leur misssion. » Gilbert Noël Ouedraogo, Président de l’ADF-RDA

58ème anniversaire des Forces armées nationales: Il faut « doter nos forces de défense et de sécurité, de tous les outils et moyens nécessaires à leur misssion. » Gilbert Noël Ouedraogo, Président de l’ADF-RDA

Chers sœurs et frères,

Chers amis,

En cette journée marquant le 58e anniversaire des forces armées nationales, je voudrais, au nom des militants de l’ADF-RDA et au mien propre, souhaiter une très bonne célébration aux femmes et hommes d’armes, qui ont choisi de se consacrer à la défense de notre patrie et constituent notre fierté nationale.

Dans un contexte sécuritaire précaire, cette année 2018 a été particulièrement difficile et éprouvante pour notre pays. Des bilans officiels, portant sur la période allant du 1er janvier au 15 septembre 2018, font état d’une recrudescence des attaques avec 69 victimes dont 31 forces de défense et de sécurité (FDS) et 38 civils.

Pour cette commémoration, chers officiers, sous-officiers, militaires du rang et personnels civils de la défense nationale, j’ai une pensée particulière à l’endroit de tous vos frères d’armes, nos sœurs et frères qui, sur le champ d’honneur, ont été arrachés à notre affection. Puisse leurs âmes reposer en paix. À leurs familles respectives, je traduis toute ma compassion et celle de mon parti.

Je voudrais également rendre un hommage mérité à tous les blessés dont certains sont jusque-là dans des situations sanitaires critiques. Puisse nos prières et nos efforts conjugués, leur donner de recouvrer rapidement la santé.

Face au manque de réactivité des gouvernants actuels, j’exprime ma désolation et mon incompréhension. C’est le lieu pour moi de lancer un appel renouvelé à ces gouvernants, et de leur réitérer le fait que face au défi sécuritaire, ils ont le devoir républicain, de prendre des mesures idoines et urgentes, afin de doter nos forces de défense et de sécurité, de tous les outils et moyens nécessaires à leur mission.

C’est pourquoi, je voudrais rappeler et marteler la position de l’ADF-RDA, reprise par plusieurs OSC, qui est de reporter le référendum, afin d’utiliser les 25 milliards prévus à cet effet, pour renforcer les capacités matérielles de l’armée.

Vive l’armée, notre fierté nationale !

Vive le Burkina Faso !

Paix – Liberté – Justice !

Me Gilbert Noël OUEDRAOGO

Président de l’ADF-RDA

Check Also

Hausse du prix du carburant :  » la « rochosité » continue « , Ablasse Ouedraogo

L’énergie est la base du développement. Autrement dit, le carburant est pour l’économie ce qu’est …