mercredi 21 novembre 2018
Home | ACTUALITES | SIAO 2018 : Grande affluence au troisième jour, mais les affaires marchent à pas d’escargot

SIAO 2018 : Grande affluence au troisième jour, mais les affaires marchent à pas d’escargot

La quinzième édition du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou bat son plein à Ouagadougou. Si au premier jour, le Salon n’a pas drainé du monde, au troisième jour l’ambiance était tout autre.

La traditionnelle longue file d’attente à l’entrée du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou a fait son grand retour ce dimanche 28 octobre 2018. Trois jours après l’ouverture de l’édition 2018 du SIAO, les craintes d’une faible affluence des Ouagavillois se sont vite envolées. La cour du SIAO et les différents Pavillons qui abritent les stands d’expositions ont reflété l’ambiance réelle qui a toujours caractérisé le SIAO.

Le bilan des trois jours du Salon diverge d’un exposant à un autre. Au niveau des pavillons ventilés, l’affluence est grande mais cette affluence ne profite pas suffisamment aux affaires des exposants. .. Trois jours sans vendre. Sans le triste exploit réalisé par l’Association Femme active pour le développement (AFAD) qui expose des pagnes traditionnels, des sacs et des chemises. Mais si, Bernadette Sou/Paré ne se réjouit pas  ce résultat, elle se veut être confiante pour la suite. Sous le stand de Boureima Diakité, exposant malien, sont exposés des objets d’arts, des bijoux et des masques. Le malien indique avoir pu réaliser des ventes, mais espère faire mieux avant la fin du Salon.

Au niveau des pavillons climatisés, les exposants n’ont pas forcément le sourire aux lèvres, mais formule le vœu de voir leur affaire grandir d’ici la fin de cette édition du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO).

Si les artisans professionnels se froncent les sourcils lorsqu’il est évoqué la question du bilan, ce n’est pas le cas au niveau des acteurs de la gastronomie. De façon générale « bon, ça va ». Les brochettes, les merguez, les poulets et les boissons se vendent plutôt bien. Le sourire, c’est ce qui anime le visage des acteurs de la gastronomie présents pour cette édition du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou.

Au quatrième jour de ce Salon, les espoirs des différents exposants ressurgissent. Les artisans africains attendent toujours d’être portés à leur niveau réel par le public, par leur public d’abord. Les populations ne doivent donc pas soit bouder les œuvres de leur artisan soit mesurer la beauté du SIAO à travers l’ambiance au niveau de la gastronomie.

226infos.net

Check Also

Hausse du prix du carburant :  » la « rochosité » continue « , Ablasse Ouedraogo

L’énergie est la base du développement. Autrement dit, le carburant est pour l’économie ce qu’est …