samedi 20 octobre 2018
Home | ACTUALITES | Lutte contre le terrorisme : En attendant les retombées du Jeûne !

Lutte contre le terrorisme : En attendant les retombées du Jeûne !

De l’attaque survenue ce vendredi 05 octobre 2018 à Sollé, il ne reste que l’épave d’un véhicule ayant subi la folie d’obscurantistes armés, et sept corps carbonisés d’éléments des Forces de sécurité burkinabè. Une fois de plus, et de la façon la plus tragique, le Burkina Faso se voit endeuiller par des individus en conflit avec la morale et la conscience humaine.

Le rythme soutenu des attaques à engins explosifs improvisés au Burkina Faso avec son cortège de malheurs doit suffisamment interpeller le Chef de l’Etat à agir de façon énergique pour tenter au moins de restaurer l’intégrité des Forces de défense et de sécurité et du Burkina Faso tout entier. Le rubicond a été franchi depuis assez longtemps pour continuer à se convaincre que des déclarations et des post sur les réseaux sociaux, aussi beaux soient-ils, pourront refreiner les ardeurs des bandes criminelles et booster l’engagement des Forces de défense et de sécurité.

L’actualité au Burkina Faso ne doit pas se résumer aux attaques ‘’terroristes’’ et aux inhumations. Si des individus parviennent à mettre tout un pays au pas et à posséder le droit de vie ou de mort sur les citoyens de ce pays, c’est que l’Etat n’a plus sa raison d’être. Et pourtant, l’Etat burkinabè a toute sa raison d’être et aura toujours sa raison. Il faudra donc se retourner vers ceux-là dont la responsabilité est d’œuvrer à garantir la raison d’être de l’Etat et de garantir l’autorité de cet Etat.

Quel bilan est-ce que les responsables en charge de la défense et de sécurité peuvent-ils présenter aux populations burkinabè ? Il appartient au Président du Faso, seul face à lui-même, de juger le bilan de ses Ministres en charge de la Défense et de Sécurité et d’en tirer toutes les conséquences. Si ce bilan est positif, éventuellement, il ne faudra pas changer l’équipe qui gagne. Si ce bilan est mitigé, la conséquence doit suivre immédiatement.

En attendant les décisions fermes de l’autorité et aussi des retombées de la Journée nationale de jeûne, des corps d’éléments des Forces de sécurité attendent d’être inhumés, bien sûr avant d’être décorés par leurs responsables.

226infos.net

Check Also

Procès du putsch : Le Général Diendiéré a dit avoir le « soutien de la hiérarchie militaire », selon Léonce Koné

Poursuivi pour complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat, complicité de coups et blessures, Léonce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *