samedi 20 octobre 2018
Home | ACTUALITES | Situation sécuritaire : La solution se trouve-t-elle dans la démission des Ministres en charge de la sécurité et de la défense ?

Situation sécuritaire : La solution se trouve-t-elle dans la démission des Ministres en charge de la sécurité et de la défense ?

La saga des rentrées politiques des partis de la majorité au pouvoir, sur fond de soutien aux actions des Forces de défense et de sécurité, s’est estompée pour faire place à la marche-meeting des partis de l’Opposition « républicaine » le samedi 29 septembre 2018. Dans son adresse lue à la Place de la Nation de Ouagadougou, Zéphirin Diabré a réaffirmé le soutien de l’Opposition politique aux actions des Forces de défense et de sécurité (FDS) et demandé au Président du Faso de prendre un décret consacrant le limogeage des Ministres en charge de la sécurité et de la défense.

La vérité est que la majorité ne voulant pas laisser l’Opposition politique tirer toutes les dividendes de la situation sécuritaire a organisé des activités politiques pour « soutenir les FDS ». La vérité est que l’Opposition politique en quête d’une raison solide pour mobiliser  et donner plus de crédit à sa marche à mis en avant la question sécuritaire. La vérité est que la question sécuritaire a été politisée dans la perspective des échéances de 2020.

Ainsi faite, la demande de limogeage d’es Ministres de la sécurité et de la défense exprimée par le Chef de file de l’Opposition politique peut être comprise comme une demande à but politique, surtout que les indexés sont des maillons forts du parti au pouvoir. Mais qu’à cela ne tienne, la proposition d’un limogeage des Ministres pourrait-elle être une solution à la situation sécuritaire nationale.

Siaka Coulibaly lors de la conférence de presse de l’Union d’action de la société civile (UNAS) a indiqué que l’initiative d’une demande de démission des Ministres ne viendra pas d’eux. Il appartiendrait au Président du Faso de prendre une telle décision au cas où il estimerait que les responsables actuels ont échoué dans la mission à eux confiées. Zéphirin Diabré a lui décidé, au nom de l’Opposition politique, d’en appeler clairement à la démission des Ministres de la sécurité et de la défense.

Les Ministres incriminés n’ont pas le profil de spécialistes des questions sécuritaires et cela ne rassure certainement pas une partie de l’opinion publique. Mais les remplacement de Roch Marc Christian Kaboré par Jean-Claude Bouda à la défense, de Simon Compaoré par Clément Sawadogo à la Sécurité et même du Général Pingrenoma Zagré par le Général Sadou n’ont pas réussi à changer de façon fondamentalement quelque chose dans la situation sécuritaire. Cela peut servir à prouver qu’un l’embelli sécuritaire ne dépend pas forcément de la tête d’un individu cependant, lorsqu’étant responsable de la sécurité et de la défense, on devrait avoir le courage de démissionner lorsque les attaques se succèdent à un rythme effroyable, avec leur cortège de malheur. Là où il est question de vie humaine, la question d’égo n’a pas droit de citer.

226infos.net

Check Also

Procès du putsch : Le Général Diendiéré a dit avoir le « soutien de la hiérarchie militaire », selon Léonce Koné

Poursuivi pour complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat, complicité de coups et blessures, Léonce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *