mercredi 21 novembre 2018
Home | ACTUALITES | Audit du Ministère de la Culture, des arts et du tourisme : Tahirou Barry dans de sales draps !

Audit du Ministère de la Culture, des arts et du tourisme : Tahirou Barry dans de sales draps !

477 millions de franc cfa. C’est la somme que devrait rembourser l’ancien Ministre de la Culture des arts et du tourisme, Tahirou Barry à l’issue d’un audit mené par les services de l’Autorité supérieure du contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC).

Selon les informations livrées par le journal Courrier Confidentiel, les services du Pr Luc Marius Ibriga, à l’issue d’un audit sur la gestion financière et comptable du Ministère de la culture, des arts et du tourisme, ont estimé que des « soutiens sans base légale » ont été octroyés à des tiers sous Tahirou Barry. Ils ont également estimé que des marchés pour la construction de monuments ont été passés de gré à gré alors qu’il n’y avait pas « d’extrême urgence. »

Les Contrôleurs ont décrié le fait que l’ex-Ministre ait pesé pour qu’un artiste-sculpteur, Jean-Marc Bambara, puisse bénéficier d’un marché par la procédure d’entente directe. Cela, pour la réalisation de monuments à travers le pays. Le cout du marché ? 310 millions.

Pour ce qui est des « soutiens sans base légale », les contrôleurs estiment que le Ministre Barry a procédé à des soutiens directs à des tiers, alors que les textes ne le lui autorisent pas. En 2017, Tahirou Barry aurait accordé 442.070.198 franc cfa des personnes sous forme de soutien direct. Et pour la plupart des cas, le souci premier n’est pas l’absence de pièce justificative, mais de procédure de décaissement de fonds escamotée.

L’ASCE-LC invite donc le Ministre de l’économie à demander un remboursement à l’ex-Ministre de la culture, Tahirou Barry, député à l’Assemblée nationale. Et d’ailleurs, selon des sources du canard, une suite judiciaire devrait être donnée à cette affaire… Et cela commencera par la levée de l’immunité parlementaire de l’Honorable Tahirou Barry.

226infos.net

Check Also

Hausse du prix du carburant :  » la « rochosité » continue « , Ablasse Ouedraogo

L’énergie est la base du développement. Autrement dit, le carburant est pour l’économie ce qu’est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *