mardi 18 décembre 2018
Home | ACTUALITES | Politique – Sécurité : Ce genre de « soutien » là !

Politique – Sécurité : Ce genre de « soutien » là !

Les acteurs politiques burkinabè jettent leur dévolu sur la lutte des Forces de défense et de sécurité (FDS) contre le terrorisme afin d’en tirer toutes les dividendes politiques. Si aucun soutien ne peut être de trop pour les FDS burkinabè engagées dans une lutte sans merci contre des bandes criminelles, elles peuvent sans doute se passer de « ce genre de soutien ‘’politicien’’».

Les Forces de défense et sécurité (FDS) font face à des maux dont la cause est sans doute à rechercher du côté des choix politiques inappropriés et de façon générale à une volonté politique tacite de garder le peuple loin du salut. Le sous-équipement ; et la formation non continue et non actualisée des Forces de défense et de sécurité a d’une manière ou d’une autre contribue à renforcer la capacité de nuisance des bandes criminelles depuis 2015 au Burkina Faso. La succession des attaques terroristes avec leur lot de morts et de blessés aussi bien parmi les Forces de défense et de sécurité que des civils n’avait jamais autant « ému » à la classe politique burkinabè dans son ensemble. Outre les déclarations sporadiques sans contenues réels faites dans le but d’avoir des retombées politiques de tant en tant, étaient légions.

La dégradation de la situation sécuritaire et l’approche à grand pas des échéances de 2020 a soudainement rappelé aux acteurs politiques que tout se jouera sur la question sécuritaire lors des élections à venir. La forte présence des acteurs politiques de la majorité lors des cérémonies d’inhumation au cimetière de gounghin a longtemps été interprétée comme une sorte de récupération politique au sein de l’opposition politique. Ce qui n’est pas infondé dans le fond. Du côté de l’opposition, les déclarations n’étaient plus suffisantes. Il fallait aller au-delà et marquer des points en attendant le grand bal de 2020. Mais pour la marche du 29 septembre 2018, l’opposition politique a fait preuve d’une capacité d’adoption  qui force l’admiration. Initialement, elle entendait faire du Code électoral, la raison vedette de sa marche. Mais, la décision du Conseil constitutionnel sur la question a rendu caduque cette option. Un jeu politique a permis au Chef de file de l’opposition de faire oublier cette histoire de Code électoral pour se rabattre sur la question fondamentale de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme. La parade semble avoir bien marché de sorte à faire sortir la majorité de ses gonds. Pour ne pas laisser seule l’opposition sur le terrain de la séduction des Forces de défense et de sécurité, la Majorité a également mis en branle sa machine de séduction.

Les Forces de défense et de sécurité burkinabè ont besoin d’un soutien beaucoup plus saint. C’est bien en connaissance de cause que les acteurs politiques ont travaillé à « politiser » la question sécuritaire qui mérite un traitement beaucoup plus sérieux.

226infos.net

Check Also

Ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat : 98 acteurs distingués

Le Ministère du commerce, l’industrie et de l’artisanat a reconnu le mérite de 98 acteurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *