mardi 18 décembre 2018
Home | ACTUALITES | République démocratique du Congo : Ramazani Shadary pour venger l’absence de Joseph Kabila à la présidentielle

République démocratique du Congo : Ramazani Shadary pour venger l’absence de Joseph Kabila à la présidentielle

 

Le parti au pouvoir en République démocratique du Congo (RDC) a mis fin au suspense sur son candidat à l’élection présidentielle de décembre prochain. Le parti de Joseph Kabila a désigné le Ministre de l’intérieur et proche du Président Emmanuel Ramazani Shadyra. Joseph Kabila ne sera donc pas candidat à sa propre succession comme dictée par la Constitution congolaise. Si le peuple congolais et la communauté internationale considère la non-participation de Joseph Kabila à ce scrutin comme une heureuse nouvelle pour la démocratie, il ne faudra pas vite crier à la victoire car Joseph Kabila n’a peut-être pas dit son dernier mot.

L’annonce officielle de la non-participation de Joseph Kabila à la présidence de la République ne devrait en principe pas être vue comme une quelconque ‘’victoire’’ pour l’opposition politique vu que la Constitution congolaise ne l’autorisait aucunement à se présenter pour un nouveau mandat. Si cette annonce a été d’un ouf de soulagement pour le peuple congolais et même la communauté internationale, c’est justement que nul n’ignore la nature versatile de Joseph Kabila et surtout de sa capacité à prendre en otage de façon subtile le pouvoir d’Etat. Ce n’est donc pas un fait du hasard que d’observer que Joseph Kabila soit toujours au pouvoir malgré la fin officielle de son mandat présidentiel depuis le 20 décembre 2016.

Evidemment, Joseph Kabila a fait le choix de ne pas prendre part à l’élection présidentielle de décembre au regard des pressions aux niveaux national et international. Mais, il faudra se rassurer que Joseph Kabila accepte perdre cette ‘’première bataille’’ pour impérativement gagner la ‘’guerre’’ de la présidentielle de décembre 2018. Et le fils du Président Désiré Kabila sait qu’il peut compter sur son bras droit et complice de tous les temps, Emmanuel Ramazani Shadyra. Avec le long temps passé au pouvoir, Joseph Kabila, Ramazani et leur clan ont la pleine maitrise de l’appareil d’Etat et aussi de toutes les petites failles du dispositif électoral qu’il faut dompter pour s’offrir une victoire. Déjà, l’influence de la communauté internationale sur l’élection présidentielle est à priori réduite dans la mesure où toutes les dispositions ont été prises pour que la République démocratique du Congo prenne en charge la totalité de la facture de la prochaine présidentielle. Il y a plusieurs aspects sur lesquels l’opposition et la majorité sont divisées. C’est le lieu pour l’opposition d’ouvrir le bon œil pour que la démocratie congolaise ne soit pas prise en otage à cause des subterfuges politiciens. A priori, rien n’indique que cette opposition divisée saura contraindre le parti au pouvoir au respect strict des cardinales règles démocratiques. C’est pourquoi il faut espérer que la société civile congolaise prenne du poids et contraigne la majorité et l’opposition à respecter les exigences de la vertueuse Démocratie.

226infos.net

Check Also

Ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat : 98 acteurs distingués

Le Ministère du commerce, l’industrie et de l’artisanat a reconnu le mérite de 98 acteurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *