samedi 22 septembre 2018
Home | ACTUALITES | Conférence de presse du gouvernement : Quatre ministres face à la presse

Conférence de presse du gouvernement : Quatre ministres face à la presse

 

Le gouvernement burkinabè a animé ce jeudi à Ouagadougou sa première conférence de presse du mois d’aout 2018. Le Ministre de la communication, porte-parole du gouvernement Remis Dandjinou était accompagné des Ministres Siméon Sawadogo en charge de l’Administration territoriale, Stanislas Ouaro en charge de l’éducation nationale et Alkasoum Maiga de l’Enseignement secondaire.

Au cours de ce point de presse, plusieurs questions d’actualité ont été abordées par les membres du gouvernement. Le Ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, Siméon s’est penché sur la question du Code électoral qui continue à créer la polémique au sein de la classe politique burkinabè, surtout. Selon Simeon Sawadogo demander aux burkinabè de l’extérieur de présenter une Carte nationale d’identité burkinabè (CNIB) afin de prendre part au vote en 2020 n’a rien d’une exclusion. Pour lui, les réflexions devraient être orientées vers la méthodologie à adopter pour que le maximum de burkinabè vivants à l’extérieur puisse avoir une CNIB. Sur ce point, Siméon Sawadogo a laissé entendre que des équipes de l’Office nationale d’identification (ONI) seront bientôt déployées afin de se rapprocher des ressortissants burkinabè vivants à l’extérieur.

Le Ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation, Stanislas Ouaro a fait le bilan des examens scolaires conduits par son département. Ainsi, il ressort qu’au titre de l’année scolaire 207-2018, le taux de succès au Certificat d’étude primaire (CEP) a été de 64,77%. Et le Ministère a pu dénombrer 972 établissements scolaires qui ont réussi à faire un taux de 100% pour de cet examen. Au même moment 127 établissements ont fait 00%. Pour ce qui est du Brevet d’étude du premier cycle (BEPC), le taux de succès national se situe à 42,91%. 31 établissements ont fait un taux de réussite de 100% alors que 12% ont réalisé un taux de 00%.

Alkassoum Maiga a également fait le bilan de la session 2018 du baccalauréat. Le Burkina Faso a réalisé un taux de succès de 40,93% soit 38178 admis. Le Ministre évalue à environ 43.000 nouveaux bacheliers à inscrire dans les Universités du Burkina Faso, si on ajoute les demandes d’inscription venues des pays étrangers. Sur le retard dans les Universités publiques du Burkina Faso, Alkassoum Maiga a laissé entendre qu’il travaillait en toute discrétion afin de régulariser l’année académique dans les Universités publiques du Burkina.

226infos.net

Lire aussi

3ème édition de Ouaga Film Lab : L’ouverture c’est pour ce jeudi

  La troisième édition de Ouaga film Lab s’ouvre ce jeudi 20 septembre 2018 dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *