mercredi 15 août 2018
Home | ACTUALITES | La Chine et l’Inde à l’assaut de l’Afrique

La Chine et l’Inde à l’assaut de l’Afrique

 

Le Premier ministre indien a annoncé devant le Parlement Ougandais que son pays procédera à l’ouverture de 18 nouvelles ambassades sur le continent africain dans un délai de trois ans. Cette décision devrait renforcer les relations diplomatiques et économiques entre l’Inde et l’Afrique, mais aussi permettre à l’Inde de rattraper son large retard sur son grand rival chinois en terre africaine.

Il ne fait plus aucun doute que l’essentielle de la bataille sino-indienne se jouera désormais en Afrique. Plus visionnaire, la Chine a su avec brio devancer l’Inde dans la conquête du continent noir. Depuis le début des années 2000, la Chine s’est engagée à privilégier ses relations diplomatiques et économiques avec l’Afrique. Malgré la remarquable implantation des français et des américains sur la terre de Lucie, les chinois ont su se faire une place dans le cœur de la diplomatie et de l’économie des Etats africains, en faisant autrement. En moins d’une décennie, exactement depuis 2009, la Chine est devenu le premier partenaire économique du continent africain avec une représentation diplomatique dans cinquante pays africain et la présence d’environ 10.000 entreprises sur tout le continent. Le choix du Burkina Faso de rompre ses relations diplomatiques avec la Chine Taiwan au profit de la grande Chine a témoigné un peu plus de la qualité non seulement de la diplomatie chinoise mais aussi de la croissante influence de la Chine en Afrique. Et par rapport à l’Inde, la Chine peut se dire en terrain conquis lorsqu’il est évoqué l’Afrique.

Durant un bon bout de temps, l’Inde est restée spectatrice de la percée chinoise en Afrique tout en se voyant distancée surtout sur le plan économique par sa grande rivale asiatique. En annonçant l’ouverture d’une représentation diplomatique dans 18 pays africains dans les trois prochaines années, l’Inde lève le voile sur sa détermination à conquérir l’Afrique et à rattraper son retard sur la Chine. L’Inde devrait exceller dans beaucoup de domaines sauf probablement la cinématographie. Les productions cinématographiques indiennes restent très appréciées sur le continent noir et pourrait même être l’un des pieds d’appui de l’Inde pour s’imposer en Afrique.

Il appartiendra par ailleurs aux Etats africains de tirer les dividendes de ces rivalités Sino-indiennes. Ni la Chine, ni l’Inde ne viendra en Afrique en philanthrope. L’objectif restera le profit et rien que le profit pour Chinois et Indiens. L’Afrique devrait également faire valoir ses intérêts et faire prendre en compte les visées de développement durable d’un peuple longtemps maintenu dans l’indigence malgré ses richesses.

226infos.net

Lire aussi

Code électoral: « cette loi du 30 juillet 2018 comporte toujours des imperfections d’ordre technique mais… » Harouna Dicko

De 1991 à 2001, quatre codes électoraux ont été adoptés au Burkina Faso. Le quatrième …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *