mercredi 15 août 2018
Home | ACTUALITES | TAC 7 : Paul Kaba THIEBA est arrivé à Yamoussoukro

TAC 7 : Paul Kaba THIEBA est arrivé à Yamoussoukro

Accompagné d’une forte délégation ministérielle, le Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, est arrivé dans l’après-midi du mercredi 25 juillet 2018, dans le District autonome de Yamoussoukro, capitale politique ivoirienne,  où il va prendre part à la 7eme Conférence au sommet du Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) entre la République de Côte-d’Ivoire et le Burkina Faso qui fête cette année ses noces d’étain. Il a été accueilli  par son homologue ivoirien, Amadou Gon COULIBALY.

 

Il est 17 heures quand l’avion du Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, a atterrit à l’aéroport du  District autonome de Yamoussoukro, capitale politique ivoirienne. A sa descente d’avion, il a été accueilli par son homologue ivoirien, Amadou Gon COULIBALY. Puis les deux chefs de gouvernement ont eu un tête-à-tête où ils ont  échangé les civilités.

C’est après cet intermède que le Premier ministre burkinabè a fournit, aux journalistes, les raisons de sa présence en terre ivoirienne.

Justement des raisons de sa présence dans la capitale politique  du pays de Félix HOUPHOUËT-BOIGNY, Paul Kaba THIEBA,  a soutenu que lui et sa délégation sont venus prendre part à la 7eme  édition du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la République de Côte-d’Ivoire qui se tient du 23 au 27 juillet 2018.

Selon lui, l’avènement du TAC tient au fait que les peules ivoirien et burkinabè ont décidé de commun accord de mettre en place un mécanisme destiné à renforcer leurs liens de coopération et d’amitié, il y a de cela dix ans,  plus précisément le 29 juillet 2008.

« Cette année, le TAC fête ses 10 ans. Nous sommes ici à Yamoussoukro pour rencontrer nos frères du gouvernement ivoirien, le peuple ivoirien en vue de célébrer et de magnifier  le dixième anniversaire du TAC qui a fortement contribué à rapprocher nos deux peuples qui sont liés par la géographie mais également par l’histoire, par la culture et dont les destins sont intimement liés », a-t-il ajouté.

Du reste, il a laissé entendre que les noces d’étain du TAC vont donner l’occasion de faire le bilan de ce qui a été accompli jusque-là en matière de renforcement des politiques  et des économies communes mais surtout sur la base de ce bilan « de tracer de nouvelles perspectives, de nouveaux enjeux, de nouvelles visions et de nouveaux challenges pour aller de l’avant avec la même ambition qui est celle de travailler à rapprocher les deux peuples et qu’ils puissent bâtir des projets communs pour assurer leur bien-être et leur bonheur, dans la paix ».

Par ailleurs, le Premier ministre  a réitéré au nom du président du Faso Roch Marc Christian KABORE, du gouvernement et du peuple burkinabè au Président  Alassane OUATTARA, au gouvernement et au peuple frère de la Côte d’Ivoire  ses condoléances les plus attristées, suite aux inondations qui ont touché  pays de Félix HOUPHOUËT-BOIGNY en juin dernier, occasionnant plusieurs pertes en vies humaines, de nombreux sinistrés et d’importants dégâts matériels.

En homme reconnaissant, il a exprimé sa gratitude   et sa satisfaction aux autorités et au peuple ivoirien pour l’accueil chaleureux et fraternel dont  lui et les membres de sa délégation ont  bénéficié.

En rappel, le conseil des ministres conjoint entre les gouvernements des deux pays se tient ce jeudi 26 juillet 2018, et la conférence au sommet, ce vendredi 27 juillet à Yamoussoukro.

 

DCI/PM

Lire aussi

Code électoral: « cette loi du 30 juillet 2018 comporte toujours des imperfections d’ordre technique mais… » Harouna Dicko

De 1991 à 2001, quatre codes électoraux ont été adoptés au Burkina Faso. Le quatrième …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *