samedi 20 octobre 2018
Home | ACTUALITES | Burkina Faso – Achats de véhicules : 58 véhicules neufs pour faire face à la situation socio-économico-sécuritaire des burkinabè ?

Burkina Faso – Achats de véhicules : 58 véhicules neufs pour faire face à la situation socio-économico-sécuritaire des burkinabè ?

 

Plus de deux millions de burkinabè sont menacés par une insécurité alimentaire consécutive à la mauvaise campagne agricole 2017-2018. Des mesures ont été annoncées par le patron de la primature Paul Kaba Thièba et le responsable du département en charge de l’Agriculture pour faire face à cette dure épreuve que vivent les burkinabè, mais les impacts de ces mesures se font toujours attendre.

Au même moment, les agents de Police sur le terrain des opérations au nord et au sahel burkinabè ont menacé de déserter ces terrains hostiles au regard des faibles moyens mis à leur disposition pour combattre les délinquants et autres narcotrafiquants avides de sang innocent et qui infestent ces localités. Comme ces agents de police, les éléments des Forces de défense ne sont pas mieux dotés pour faire face à un impitoyable ennemi, qui, à défaut de pouvoir ‘’frapper’’ les représentants de l’Etat et les Forces de défense et de sécurité, règlent des comptent aux populations… sans défense. En plus de faire face à une insécurité alimentaire, les populations voient l’épée des éléments de Malam planer au-dessus de leur tête.

Sur le front social en général, l’heure n’est pas à l’accalmie. Les plateformes revendicatives des structures syndicales sont toujours en attente d’un traitement adéquat. La dernière quinzaine du mois de mai s’annonce d’ailleurs assez mouvementée. Plusieurs syndicats ont opté d’aller en grève pour interpeller les autorités burkinabè sur la nécessité du respect des engagements pris et sur la précarité des conditions de vie et de travail auxquelles les travailleurs sont astreints. Les agents de santé relevant de l’hôpital Yalgado Ouédraogo ont manifesté au cours de la semaine dernière pour attirer l’attention des autorités burkinabè sur le mouroir qu’est ce principal Centre hospitalier du pays… qui manque pourtant de tout.

Des éléments ne manquent pas pour rendre compte de la complexité de la situation socio-économico-sécuritaire du Burkina Faso. Pour mieux faire face à cette réalité, les autorités burkinabè ont décidé de renouveler leur véhicule de service sur avis de la CCVA. Trente-cinq (35) Talismans, quatre (04) Pick up et dix-neuf (19) V8 ont alors été achetés pour un coût total de trois milliards de franc cfa.

Dans un contexte aussi difficile que celui du pays des hommes intègres, l’acquisition de ces véhicules sonne comme un mépris pour les dures réalités que vivent les populations burkinabè. C’est à croire que les autorités burkinabè se souviennent que les ressources du Burkina Faso sont modestes et très limitées seulement lorsque les populations demandent un mieux-être. Une gymnastique technique et des moyens de pression (responsables coutumiers et religieux) sont alors déployés pour faire savoir aux populations que la modestie des moyens de l’Etat ne permet pas d’atténuer la souffrance des travailleurs et des populations burkinabè en générale. En conséquence chacun devrait participer à l’effort de sacrifice pour une croissance forte. La croissance forte est bien souvent acquise… Et les populations peuvent se faire maintenant une idée de là où vont les fruits de la croissance.

226infos.net

Check Also

Procès du putsch : Le Général Diendiéré a dit avoir le « soutien de la hiérarchie militaire », selon Léonce Koné

Poursuivi pour complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat, complicité de coups et blessures, Léonce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *