mardi 25 septembre 2018
Home | ACTUALITES | Point de presse du gouvernement – Concours de la fonction publique : Une baisse du recrutement de 40% pour réduire le train de vie de l’Etat

Point de presse du gouvernement – Concours de la fonction publique : Une baisse du recrutement de 40% pour réduire le train de vie de l’Etat

 

Le Gouvernement burkinabè a ténu ce vendredi 11 mai 2018 un point de presse à Ouagadougou. Les Ministres en charge de la Fonction publique et de la Communication se sont entretenus avec la presse sur les questions d’actualité.

Plusieurs questions ont été abordées par les deux Ministres du gouvernement Kaba III. Séyni Ouédraogo, le Ministre en charge de la Fonction publique s’est exprimé sur deux points essentiels : l’organisation des concours de la Fonction publique 2018 et les mouvements sociaux au Burkina Faso. Pour ce qui est des concours de la Fonction publique, le Ministre a indiqué que les effectifs ont été réduits de 40% dans le but de réduire le train de vie de l’Etat. Il a par ailleurs annoncé la prise de nouvelles dispositions qui devraient permettre d’améliorer les conditions de ténue de ces concours. Entre autres mesures il est prévu la décentralisation des dépôts des dossiers des concours des instituteurs dans les 13 régions, l’augmentation du nombre de concours à déposer en ligne et aussi l’expérimentation de la correction électronique. Sur ce dernier point, Seyni Ouédraogo a fait savoir qu’il s’agira de scanner les copies et de les faire passer par la suite dans un serveur. Les notes et résultats devraient être disponibles en une heure. Le Ministre en charge de la Fonction publique s’est aussi exprimé sur la question de l’illégalité du sit-in révélée par le Conseil d’Etat. Il a indiqué que les Syndicats pourront saisir l’Organisation internationale du travail (O.I.T.) ou le Conseil Constitutionnel pour requérir leur avis sur la question.

Le Ministre de la Communication porte-parole du gouvernement s’est exprimé quant à lui sur les questions polémiques telles la délocalisation des Conseils des ministres et l’achat de nouveaux véhicules au profit des membres du gouvernement. Selon Remis Fulgance Dandjinou, les membres du gouvernement n’ouvrent pas la période de pré-campagne à travers l’idée de cette délocalisation. Il précise que les Conseils de ministres dans les régions ne se feront pas chaque « mercredi » et n’impliqueront pas des dépenses de prestige. Pour ce qui est de l’achat des véhicules, il explique qu’il s’agissait d’une nécessité dans la mesure où les 407, les anciens véhicules des ministres, connaissaient des pannes fréquentes.

226infos.net

Lire aussi

Sahel : Une patrouille de la gendarmerie tombe dans une embuscade

  Des éléments de la gendarmerie nationale à bord d’un véhicule ont essuyé des tirs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *