mardi 14 août 2018
Home | ACTUALITES | Diffusion de la charte des PME : L’APJEF s’engage

Diffusion de la charte des PME : L’APJEF s’engage

 

En collaboration avec le Ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat et la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, l’Association professionnelle des jeunes entrepreneurs du Faso (APJEF) a ténu ce mardi 17 avril 2018 à Ouagadougou un atelier de présentation de la Charte des Petites et moyennes entreprises (PME) aux entrepreneurs. Cette présentation a été faite par la Directrice générale du développement des PME /PMI, Mariam Traoré/Ouédraogo. L’atelier a connu la participation de plusieurs jeunes entrepreneurs venus appréhender les contours de cette nouvelle Charte des PME.

La nouvelle Charte des petites et moyennes entreprises est le résultat d’un processus participatif qui ambitionne dynamiser l’économie burkinabè à travers la promotion des petites et moyennes entreprises au Burkina Faso. Adopté le 05 janvier 2017 par le Gouvernement burkinabè et les acteurs du secteur privé, la nouvelle Charte des petites et moyennes entreprises est un texte qui décline de façon spécifique l’ensemble des mesures d’accompagnement et de soutien à mettre en place en faveur des PME. Elle se veut être un outil performant qui devrait favoriser « l’éclosion de nouvelles entreprises et l’épanouissement des petites et moyennes entreprises burkinabè », selon la DirectricE de la promotion des entreprises Mariam Traoré/Ouédraogo. Dans sa communication, elle a indiqué que la nouvelle Charte présente d’énormes avantages pour les PME. Entre autres avantages, Mariam Traoré/Ouédraogo a cité l’octroi de 15% des marchés publics de l’Etat aux PME, la mise en place d’un programme de redressement des PME en difficulté, la simplification des procédures liées aux déclarations fiscales, l’introduction d’un impôt unique payable en différentes tranches et la promotion de la sous-traitance entre les PME et les grandes entreprises.

Mariam Traoré/Ouédraogo a par ailleurs indiqué qu’une Commission nationale des petites et moyennes entreprises (CN-PME) a été mise en place pour assurer le suivi de la Charte. Cette Commission, constituée des représentants du gouvernement burkinabè et des acteurs du secteur privé doit veiller à une mise en œuvre réussie de la Charte. Elle doit en outre inciter les Chefs d’entreprise à adhérer à cette Charte.

Mais avant une adhésion des entrepreneurs à la Charte, il y a préalablement un travail de vulgarisation qui doit être effectué. Et déjà, la Directrice générale a annoncé des tournées dans les treize Chefs-lieux de Région du Burkina Faso. Ces tournées ont pour but de présenter la nouvelle Charte aux entrepreneurs burkinabè et de susciter en conséquence leur adhésion.

Les actions de l’APJEF saluées

Madame la Directrice a salué l’initiative de l’Association professionnelle des jeunes entrepreneurs du Faso (APJEF) qui a permis la tenue de cet atelier de présentation de la Charte des PME aux entrepreneurs. Cette action aura permis de donner un coup de pouce supplémentaire à l’effort de vulgarisation de la Charte entrepris par les autorités burkinabè. Elle est également une preuve supplémentaire de l’intérêt manifeste des entrepreneurs burkinabè pour cette Charte. La démarche de l’APJEF a aussi été saluée par Ounténi Combary, un jeune entrepreneur qui a pris part à l’atelier de présentation de la Charte. Il a félicité l’Association pour son engagement à promouvoir une nouvelle génération d’entrepreneurs en phase avec les espérances de développement durable du Burkina Faso.

Pour terminer, le Secrétaire exécutif de l’APJEF, Limaba Lompo a remercié le la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina, le Ministère du commerce qui ont bien voulu soutenir cette activité. Il a ensuite remercié Madame Mariam Traoré/Ouédraogo pour la clarté de sa communication et sa disponibilité. Il a finalement salué la participation des entrepreneurs à cette activité et invité les participants à faire de l’information et de la formation des alliés inconditionnels pour la réussite de leurs entreprises.

226infos.net

Lire aussi

Insécurité – Est du Burkina : Des gendarmes et un civil tués

Cinq gendarmes burkinabè et un civil ont été tués ce samedi 11 août 2018 après …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *