lundi 28 mai 2018
Home | ACTUALITES | APJEF – Financement de l’entreprenariat jeunesse : La SOFIGIB présente ses opportunités aux jeunes promoteurs

APJEF – Financement de l’entreprenariat jeunesse : La SOFIGIB présente ses opportunités aux jeunes promoteurs

La Société financière de garantie interbancaire du Burkina (SOFIGIB) en partenariat avec l’Association professionnelle des jeunes entrepreneurs du Faso (APJEF) a présenté ce mercredi 18 octobre 2017 à Ouagadougou les opportunités de financement qu’elle offre aux entrepreneurs burkinabè. La rencontre a permis à plusieurs dizaines de jeunes entrepreneurs de mieux appréhender les mécanismes de financement et les facilités que leur offre la SOFIGIB pour la création et le développement de leurs Entreprises.

C’est dans le cadre de la mise en œuvre du programme baptisé « APJEF Training » que l’Association professionnelle des jeunes entrepreneurs du Faso (APJEF) en collaboration avec la Société financière de garantie interbancaire du Burkina (SOFIGIB) a organisé cette rencontre entre les premiers responsables de la SOFIGIB et des jeunes entrepreneurs burkinabè. Il s’est agi pour les responsables de cette structure spécialisée dans la garantie interbancaire de présenter aux entrepreneurs les opportunités de financement qu’elle leur offre et aussi de leur donner des clés pour réussir à décrocher des financements.

Dans leur présentation, Hamado Ouédraogo et ses collaborateurs ont indiqué que la SOFIGIB se veut être « la solution pour le financement des PME/PMI » au Burkina Faso. Elle a été créée par l’Etat burkinabè et ses partenaires afin d’aider les entrepreneurs à pallier les difficultés de financement de leur entreprise et de favoriser par ricochet l’éclosion de nouvelles entreprises dans tous les domaines ; le tout étant de favoriser le développement du secteur privé. C’est pourquoi la SOFIGIB intervient dans tous les secteurs d’activités et multiplie les astuces pour « aider les entrepreneurs à accéder aux crédits bancaires ». Trois fonds sont par ailleurs mis à la disposition des entrepreneurs avec des conditions d’accès qui prennent en compte les spécificités des différentes entreprises.

Les délais de traitement des dossiers, les modalités d’accompagnement des entreprises et la confidentialité des projets soumis à étude au niveau de la SOFIGIB, telles étaient entre autres les différentes questions abordées par les jeunes entrepreneurs présents à cette rencontre. Hamado Ouédraogo et ses collaborateurs ont expliqué que les dispositions sont prises à leur niveau pour un traitement diligent des dossiers qui leur sont soumis. Ainsi, la SOFIGIB se donne deux à trois semaines pour répondre aux dossiers qui leur sont adressés. Pour ce qui est des modalités d’accompagnement, la SOFIGIB s’engage à financer les entreprises évoluant dans tous les secteurs d’activité et ce financement peut aller au-delà de cent millions de franc cfa. Aussi, la SOFIGIB reçoit les demandes soit à travers les institutions bancaires soit directement à travers les promoteurs. Hamado Ouédraogo a profité indiqué que le taux de rejet des dossiers est quasi-nul lorsque ce sont les banques qui les approchent alors que ce taux est relativement plus élevé chez les promoteurs qui viennent directement à leur niveau.

Cependant, Hamado Ouédraogo a insisté sur le fait que la culture entrepreneuriale de la SOFIGIB les oblige à garder confidentiels les projets qui leur sont soumis.

La chargée de l’entreprenariat féminin au sein de l’APJEF, Malika Sondé, a salué la pertinence de l’entretien et la qualité de la communication faite par les responsables de la SOFIGIB. Selon elle, la SOFIGIB propose des réponses pertinentes aux nombreuses questions qui assaillent les jeunes entrepreneurs et qui les empêchent de se développer convenablement. C’est pourquoi, Malika Sondé a indiqué qu’elle n’hésitera pas à taper à la porte de la SOFIGIB pour tous besoins.

Frapper à la porte de la SOFIGIB pour un développement de l’entreprise, c’est également l’invite formulée par le Secrétaire Exécutif National de l’APJEF, Limaba Lompo. Pour lui, les opportunités et les facilités qu’offre la SOFIGIB aux jeunes entrepreneurs sont à exploiter. Il a remercié les responsables de la SOFIGIB pour leur collaboration et pour la pertinence des actions qu’ils posent en faveur du développement du secteur privé. Le Secrétaire Exécutif National a par ailleurs affirmé que cette rencontre d’échanges entre les jeunes entrepreneurs et les responsables de la SOFIGIB s’inscrit dans leur logique d’accompagner les jeunes entrepreneurs dans la quête du financement. D’autres activités seront menées dans un proche futur dans le but de mieux armer les jeunes pour affronter les difficultés liées à la recherche de financement. Et dans cette perspective, le Secrétaire Exécutif National a annoncé la tenue très prochaine de la Foire du financement de l’entrepreneuriat jeune (FOFIJEUNE) qui devrait se tenir avant la fin de l’année 2017.

226infos.net

Lire aussi

Relations diplomatiques entre le Burkina Faso et la Chine Taïwan : Une rupture de raison, selon le MPP

24 ans après la reprise des relations diplomatiques avec la Chine Taïwan, le Burkina a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *