mercredi 26 juin 2019
Home | ACTUALITES | Burkina Faso : Le Président Kaboré constituera-t-il un Gouvernement d’union nationale avec Zephirin Diabré comme Premier ministre ?

Burkina Faso : Le Président Kaboré constituera-t-il un Gouvernement d’union nationale avec Zephirin Diabré comme Premier ministre ?

 

Le choc de la mort du Président de l’Assemblée nationale, principal pilier du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), aura des répercussions sur la scène politique burkinabè. Le parti au pouvoir qui n’a pas la majorité absolue à l’Assemblée nationale pour s’arracher sans coup férir cette présidence devrait faire avec les humeurs de ses alliés politiques au risque de voir l’Opposition décrocher le perchoir. Au niveau de la Président du Faso, Roch Kaboré se voit tenter par une éventuelle formation d’un Gouvernement d’union nationale.

Déjà lors de l’élection du Président Salifou Diallo à la tête du Parlement burkinabè, le MPP était contraint de sceller une étonnante union avec l’UNIR/PS et le PAREN. Cette union était indispensable pour une victoire du candidat du MPP. Si ce parti réussit à maintenir d’excellents rapports avec ses alliés politiques, il ne fait pas de doute qu’il pourra arracher de toute évidence la Présidence de l’Assemblée nationale dans les jours qui viennent.

Le Président du Faso, Roch Kabore sera amené pour sa part à sortir de sa zone de confort. Il devrait se rendre compte des désagréables conséquences de la disparition de Salifou Diallo sur sa propre Gouvernance et décider d’inviter l’Opposition à entrer au Gouvernement. C’est ce que croit en tout cas le Juriste Abdoul Karim Sango sur les ondes de la Radio France internationale. En invitant l’Opposition au Gouvernement, le Président Kabore saura enclencher du même coup le processus de réconciliation nationale toujours au point mort. Ainsi, le Président Kabore pourrait débarquer son premier ministre Paul Kaba Thiéba et le remplacer par un certain Zephirin Diabré.

Mais il reste à savoir si les conditions de la participation à ce Gouvernement d’union nationale seront acceptées par les deux parties qui ont déjà les yeux rivés sur 2020. Et il vient à l’exprit qu’au lendemain des élection de novembre 2015, le parti du Chef de file de l’Opposition politique avait écarté toute idée de participer à un quelconque gouvernement d’union sous la présidence du MPP.

226infos.net

 

Check Also

Les Administrateurs civils marcheront en direction du Premier ministère, malgré l’avis défavorable du Maire de Ouagadougou

  Le Syndicat national des administrateurs  civils, des secrétaires et adjoints administratifs du Burkina (SYNACSAB) …

Un Commentaire

  1. A revoir la phrase

    Et il vient à « l’exprit » qu’au lendemain des élection de novembre 2015, le parti du Chef de file de l’Opposition politique avait écarté toute idée de participer à un quelconque gouvernement d’union sous la présidence du MPP.

    226infos.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *