jeudi 24 août 2017
Home | ACTUALITES | Limitation du nombre d’enfants par femme: L’ADF/RDA exprime ses inquiétudes

Limitation du nombre d’enfants par femme: L’ADF/RDA exprime ses inquiétudes

Le Secrétariat Exécutif National (SEN) de l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération – Rassemblement Démocratique Africain (ADF-RDA) s’est réuni en sa séance ordinaire le samedi 29 juillet 2017 au siège national du parti, sous la présidence de Maître Gilbert Noël OUEDRAOGO, Président du parti. Cette réunion a permis d’aborder plusieurs sujets inscrits à l’ordre du jour, relatifs à la vie du parti, à la situation politique nationale et aux activités du Chef de File l’Opposition Politique (CFOP) ainsi que celles de la Coalition pour la Démocratie et la Réconciliation nationale (CODER).
S’agissant de la vie du parti, le SEN a passé en revue l’ensemble des activités réalisées par ses démembrements au niveau régional, provincial et communal. Le SEN a également été informé des récentes missions du parti au niveau national et international.
Au sujet du CFOP, le SEN a salué le rejet énergique du recours à l‘entente directe appelée gré à gré à travers le vote de la nouvelle loi sur le partenariat public-privé lors de la session extraordinaire de l’assemblée nationale, car en aucun cas l‘urgence ne peut être un prétexte pour sacrifier la transparence.
Sur la CODER, le SEN a adressé ses félicitations au bureau sortant et souhaité un très bon mandat au nouveau bureau conduit par Achille TAPSOBA, Président par intérim du CDP. Il a en outre, salué l’adhésion de deux (02) nouveaux membres tous parrainés par l‘ADF-RDA. À noter que cela porte le nombre de membres de la CODER de sept (07) à neuf (09).
Passant en revue la situation politique nationale, le SEN s’est inquiété des dernières déclarations émanant du Législatif sur une probable limitation du nombre d’enfants par femme à trois. Il invite les autorités à se pencher sur les problèmes réels de nos populations, afin d‘y apporter les réponses idoines et urgentes plutôt qu’à se livrer à du copier-coller.
Le SEN a également dénoncé les souffrances vécues par les jeunes et occasionnées par les autorités en raison de la concentration de l’ensemble des dépôts des dossiers de candidatures pour le recrutement des élèves policiers dans un centre unique. Toute chose qui montre clairement que les autorités actuelles sont en parfait déphasage avec les nouvelles technologies de l‘information.
Le SEN a enfin émis son inquiétude sur les tentatives d‘atteinte à la Liberté de presse à travers la procédure en cours contre le journaliste et directeur de publication du journal « le soir » Lookmann SAWADOGO.
Il a instruit par conséquent ses députés de prendre en charge l‘initiative d‘un projet de loi de protection des lanceurs d‘alerte au Burkina Faso pour lutter efficacement contre la corruption grandissante dans le pays.
Avant de lever sa séance, le SEN a souhaité une très bonne campagne agricole à l‘endroit de nos chers paysans, avec une abondance de pluie.

Paix – Liberté – Justice.

Ouagadougou le 29 Juillet 2017
Pour le Secrétariat Exécutif National,
Le Secrétaire National Chargé de la
Communication des Postes et des Tics

Lire aussi

Attaque terroriste du 13 aout 2017 : Toujours pas de revendication !

  Le 13 aout dernier, le Burkina Faso essuyait une énième attaque terroriste qui s’est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *