mercredi 20 septembre 2017
Home | ACTUALITES | Politique – Congrès du PAREN : Tahirou Barry, le fils répudié de Laurent Bado

Politique – Congrès du PAREN : Tahirou Barry, le fils répudié de Laurent Bado

 

Le Parti pour la renaissance nationale (PAREN) a tenu un Congrès extraordinaire les 29 et 30 juillet 2017 à Ouagadougou. A l’issue de ce Congrès, tenu sur fond de haute tension, Michel Béré a été désigné comme le nouveau Président du parti en remplacement de Tahirou Barry. Mais ce Congrès ne coûtera pas à Tahirou Barry seulement son poste de Président du parti, il a été pris à parti par son « père spirituel Laurent Bado » qui l’a tout simplement dénudé avant de le « répudier ».

Alors que plus d’un burkinabè commençaient à ranger dans les oubliettes le triste épisode de la gueguerre de 2016 au sein du Parti pour la renaissance nationale (PAREN), qu’un spectaculaire rebondissement vient la remettre au gout du jour. Las d’attendre l’organisation d’un nouveau Congrès qui aura pour conséquence le renouvèlement du Bureau politique national du PAREN, le fondateur Laurent Bado décide la convocation du Congrès dans le but « d’éjecter le psychopathe Barry » de la présidence du parti. Le Pr Bado est convaincu que tous les maux que connait son parti ont un agent causal nommé Tahirou Barry. Ce dernier serait membre d’une horde de frondeurs qui n’a qu’une seule obsession « déposséder Laurent Bado de son parti». Et c’est dans le but de prévenir ce « parricide » que le Congrès extraordinaire des 29 et 30 juillet 2017 s’est ténu et a décidé de confier la présidence du parti à Michel Béré. Les frondeurs, avec en tête Tahirou Barry ont été priés de se retirer et de créer s’ils le souhaitaient un nouveau parti politique.

L’opprobre, l’honneur et la dignité sont sans doute les mots qui ne figurent pas dans le dictionnaire des politiciens burkinabè. Laurent Bado et son filleul Tahirou Barry ont fait de leur parti politique, l’un des plus ridicules de l’histoire du Burkina Faso. A l’issue des élections du 29 novembre 2015, Bado et Barry, les idéologues du grégarisme africain, se convaincront que les « préoccupations du ventre et des honneurs précèdent celles de l’esprit et de la dignité ». Ils renient leur grégarisme africain et ses principes et s’engagent avec une fermeté sans égale à défendre des principes opposés proposés par la social-démocratie. Le bifteck de la social-démocratie coupera la langue de Laurent Bado pendant bien longtemps. Il ne retrouvera la voix que lorsqu’il se rendra compte qu’un certain Carlos Toé veut tuer son PAREN pour que puisse vivre le PAREN de Tahirou Barry, Ministre de la culture. Convaincu de tenir le bon filon, Tahirou Barry n’entend plus les cris retentissants de ses PAREN, il ne s’acharne qu’à servir ceux qui l’ont invité au diner.

226infos.net

Lire aussi

Reprise du match Afrique du Sud-Sénégal : La FBF saisit le Tribunal arbitral du sport

Dans le communiqué qui suit, la Fédération burkinabè de football déclare avoir saisi le Tribunal …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *