vendredi 21 juillet 2017
Home | ACTUALITES | Diplomatie : Roch Marc Christian Kabore reçu par François Hollande

Diplomatie : Roch Marc Christian Kabore reçu par François Hollande

 

Le Président Roch Marc Christian KABORE a été reçu ce vendredi 14 avril 2017 dans la matinée à l’Elysée par le Président François HOLLANDE. Cette audience qui intervient à quelques jours de la fin officielle du mandat du Président français a permis aux deux chefs d’Etat de passer en revue l’état de la coopération entre la France et le Burkina Faso.

Vendredi 14 avril 2017 : 8 heures 30 minutes : le Président du Faso fait son entrée dans la cour du Palais de l’Elysée où l’attend son homologue français sur le perron. Honneurs militaires, passage en revue des troupes de la Garde républicaine française, chaleureuse poignée de mains et crépitements des flashs pour la séance photos.

Après ce cérémonial républicain, les deux hommes se retrouvent pour un entretien suivi d’une séance de travail avec leurs plus proches collaborateurs. Près d’une heure après, le Président du Faso est raccompagné par son homologue sur le perron.

Les deux chefs d’Etat se disent au revoir et les honneurs militaires sont une fois de plus rendus au Président du Faso pour mettre fin à cette rencontre officielle qui a servi de cadre pour revisiter la coopération bilatérale avec au menu, deux sujets majeurs :
D’abord la coopération économique entre les deux pays ; ce qui a donné l’occasion au Président Roch Marc Christian KABORE de « saluer la participation de la France à la table ronde des partenaires du Burkina Faso qui s’est déroulée en décembre 2016 et son engagement à le soutenir dans la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES), de saluer également l’action de l’Agence française de Développement (AFD) qui participe à l’œuvre de développement national à hauteur de 52 milliards de F CFA et sa contribution technique à la Caisse des Dépôts et Consignations pour sa présence dans notre pays ».

Le deuxième sujet abordé au cours de cet entretien entre le Président français et son hôte était relatif aux questions sécuritaires. « Des questions essentielles pour le développement de nos différents pays », de l’avis du Président du Faso qui a informé Monsieur François HOLLANDE de la mise en place au niveau du Liptako-Gourma à partir de mai prochain, de dispositifs pour pouvoir « surveiller les frontières entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso, avec l’appui nécessaire de la France et de l’Europe de façon générale dans le cadre du G5 Sahel ».

Un autre sujet relatif à la sécurité a été abordé au cours de cette rencontre. Il a concerné la « réactivation en cas d’urgence de la Force Barkhane entre les trois pays ». Des pistes ont été balisées entre les ministres de la Défense des pays et les chefs d’état-major des armées sur cette question, selon le chef de l’Etat. Le Président Roch Marc Christian KABORE a souhaité dans ce sens qu’il y ait la formation et l’équipement au profit de nos forces spéciales qui pourraient elles-mêmes « lutter efficacement contre le terrorisme ».

L’ambiance était cordiale et le Président du Faso a précisé que l’entretien s’est « passé dans de très bonnes conditions et l’esprit étant de faire que les relations entre les deux pays soient équilibrées dans l’intérêt de chacun ». Le chef de l’Etat en a profité pour « saluer le mandat du Président HOLLANDE qui finit bientôt en lui souhaitant une bonne fin de mandat et de bonnes activités à mener plus tard dans un autre cadre ».

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

 

Lire aussi

Rapport du Conseil supérieur de la magistrature (CSM): L’UNIR/PS exige la publication du rapport

La commission d’enquête du Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) informait l’opinion publique nationale et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *