vendredi 21 juillet 2017
Home | ACTUALITES | ARCEP : Voici la liste des sociétés autorisées à fournir les services postaux

ARCEP : Voici la liste des sociétés autorisées à fournir les services postaux

 

Depuis 2010, avec l’adoption du nouveau cadre juridique des postes, l’exercice d’activités postales, notamment la collecte, le tri, l’acheminement et la distribution de colis ou d’envois postaux, est soumis à l’obtention préalable d’une autorisation ou d’une simple déclaration, selon les cas, auprès de l’Autorité de Régulation des Communications Electronique et des Postes (ARCEP).

Ainsi, au 1er mars 2017, sont autorisées à exercer légalement les activités postales au Burkina Faso, les sociétés ci-après :

Sociétés autorisées à fournir les services postaux dans la ville de Ouagadougou exclusivement : Le Messager ;

Sociétés autorisées à fournir les services postaux au plan national exclusivement : société de Transport Aorêma et Frères (STAF), Telcom International IP Home ;

Sociétés autorisées à fournir les services postaux au plan national et dans l’espace CEDEAO : Transport Confort Voyageurs (TCV), Compagnie Burkinabè de Transport RAKIETA, Société BURVAL CORPORATE SA, Société de Transport DIAO YAYA & FRERES (SOTRADYF), Société de Transport SANA RASMANE (TSR) ;

Sociétés autorisées à fournir les services postaux au plan national et à l’international : Ems Chronopost International Burkina, DHL International Burkina Faso, SNTB-SAGA EXPRESS, Silson Global Business Burkina SARL, Société Nationale des Postes (SONAPOST), Faso Mail Express (FAMEX), International Logistics Solutions (ILS) et Air Burkina.

L’ARCEP constate malheureusement que malgré le dispositif juridique encadrant la fourniture de services postaux au Burkina Faso, plusieurs sociétés, notamment les compagnies de transport, fournissent illégalement des services postaux au Burkina Faso.

En application de la loi n°28-2010/AN du 25 Mai 2010 portant règlementation générale des activités postales au Burkina Faso, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) enjoint lesdites sociétés à se conformer sans délai aux dispositions de ladite loi relative aux conditions d’exercice des activités postales au Burkina Faso. Faute de quoi, elles s’exposent aux sanctions pénales (emprisonnement et/ou amende par objet en infraction) prévues par l’article 51 de la loi précitée.

A l’attention des usagers et clients des services postaux, l’ARCEP voudrait les rappeler qu’afin d’éviter tous désagréments liés à l’application de la loi postale, ils devront désormais confier leurs envois aux sociétés exerçant régulièrement l’activité postale au Burkina Faso et citées plus haut.

Sachant compter sur la compréhension et la franche collaboration de tous, l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes reste disponible pour fournir à toute personne intéressée toute information relative aux activités postales.

 

Tontama Charles MILLOGO

 

Lire aussi

Rapport du Conseil supérieur de la magistrature (CSM): L’UNIR/PS exige la publication du rapport

La commission d’enquête du Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) informait l’opinion publique nationale et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *