jeudi 22 juin 2017
Home | ACTUALITES | Confédération africaine de football : David prend le dessus sur Goliath

Confédération africaine de football : David prend le dessus sur Goliath

 

Le Malgache Ahmad Ahmad a été élu Président de la Confédération africaine de football ce jeudi 16 mars 2017 à Addis Abeba en Ethiopie. Il succède ainsi au Camerounais Issa Hayatou, porté à la tête de la panafricaine de football depuis 1988.

Peu d’indicateur laissait croire à une victoire de l’outsider malgache face au géant Camerounais Issa Hayatou. Le malgache Ahmad Ahmad était d’ailleurs vu comme une marionnette dont le seul but serait de légitimer l’éventuelle réélection d’Issa Hayatou. L’élection d’Ahmad à la tête de la Confédération africaine de football reste donc une surprise.

La majorité des fédérations africaines de football ont fait le choix de porter le malgache à la tête de la CAF pour sans doute deux raisons essentielles. La longue durée du Président Hayatou à la tête de la Confédération n’était pas du goût de certaines fédérations de football et surtout d’une bonne partie de l’opinion publique africaine qui l’interprétaient comme une sorte de dictature. Seconde raison, les manœuvres du Camerounais pour écarter ses véritables concurrents à la course pour la direction de la CAF. Ces dernières années, Issa Hayatou était taxé créer des obstacles à ses adversaires pour les empêcher de pouvoir se présenter aux différentes élections. Ahmad Ahmad aurait également essuyé le courroux de l’ancien Tout puissant président de la CAF.

Président de la fédération malgache de football et membre du Comité exécutif de la CAF depuis 2013, Ahmad Ahmad présidera aux destinées du football africain pour les quatre années à venir. Mais, celui-là qui a mis fin au long règne du Camerounais Hayatou est soupçonné par une certaine presse d’être impliqué dans l’affaire de corruption qui entoure l’attribution de la Coupe du monde au Qatar. Même si aucune preuve concrète n’a été présentée, le nouveau patron du football africain devrait œuvrer à prouver et garder sauve son intégrité.

226infos.net

 

Lire aussi

Assemblée nationale – Session extraordinaire : Les échanges s’annoncent houleux autour de la relecture des textes régissant la Haute cour de justice

  La deuxième session extraordinaire des parlementaires burkinabè s’est ouverte ce mardi 20 juin 2017 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *