jeudi 24 août 2017
Home | ACTUALITES | Fespaco 2017 : Avec « L’Orage Africain – Un continent sous influence », Sylvestre Amoussou est un candidat pour l’Etalon d’or de Yennenga

Fespaco 2017 : Avec « L’Orage Africain – Un continent sous influence », Sylvestre Amoussou est un candidat pour l’Etalon d’or de Yennenga

Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou bat son plein. Les différentes salles de projections sont prises d’assaut par les cinéphiles pour suivre les films. Ce mercredi 01 mars 2017, les cinéphiles ont pu suivre le film « L’orage Africain – Un continent sous influence » du réalisateur béninois Sylvestre Amoussou au Ciné Neerwaya. Dans ce long métrage de 1h30mn, Sylvestre Amoussou aborde, sans de detour, le thème de l’impérialisme sur le continent africain.

Ezo, Président démocratiquement élu de la République de Tangara décide de la nationalisation des entreprises étrangères spécialisées dans l’exploitation des ressources naturelles de son pays ; et ce conformément à la volonté des « Tangarais ». Si la population Tangaraise se réjouit de cette décision salvatrice qui va aider le pays à sortir de la paupérisation, ce n’est pas le cas de la cohorte d’investisseurs étrangers qui ont injecté de fortes sommes d’argent pour la construction des grosses sociétés d’exploitations. Face au refus de Président Ezo de succomber aux avances de la cohorte d’investisseurs, menée par Madame Afrique, ces derniers n’auront qu’un seul vœu, celui d’obliger le Président Ezo a capitulé. Un bras de fer, sans précédent, s’engagera alors entre les deux forces. Laquelle des deux forces remportera cette guerre où tous les coups sont permis ?

Dans ce film à suspense, Sylvestre Amoussou met à nu les mécanismes de l’impérialisme occidental qui est essentiellement destiné à spolier les populations africaines et à laisser ces dernières dans une singulière indigence. Et pour prospérer, cet impérialisme s’appuie sur des complicités locales.

Sylvestre Amoussou est un cinéaste béninois qui s’est lancé dans la réalisation de long métrage en 2002 avec le film « Africa Paradis – Et si l’immigration changeait de camp ». Quelques années après, il met sur le marché cinématographique son second long métrage baptisé « Un pas en avant – Les dessous de corruption ». Avec sa troisième œuvre de long métrage, « L’orage africain – Un continent sous influence », Sylvestre Amoussou est un candidat à la succession du Marocain Hicham Ayouch pour l’Etalon d’or de Yennenga.

226infos.net

Lire aussi

Attaque terroriste du 13 aout 2017 : Toujours pas de revendication !

  Le 13 aout dernier, le Burkina Faso essuyait une énième attaque terroriste qui s’est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *